Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales : nous devons bâtir la marque "Normandie", Hervé Morin (LR - UDI)

Le premier tour des élections régionales se tient ce dimanche 6 décembre. Hervé Morin, tête de liste pour la Droite et le Centre en Normandie était en direct sur France Bleu Basse-Normandie. Retrouvez les temps forts de cette interview.

Hervé Morin, candidat de la droite et du centre aux Régionales
Hervé Morin, candidat de la droite et du centre aux Régionales © Radio France - Francis Gaugain

Un sondage BVA pour la Normandie annonce un coude à coude très serré pour le second tour des élections régionales. Quelle en est votre interprétation ?

Hervé Morin : "Les seconds tours n'ont aucun sens. Le second se construit après les résultats du premier tour. Le FN est de plus en plus présent en Normandie, notamment à cause d'un contexte qui lui est favorable : attentats, migrants, hausse du chômage. Deuxième élément qui ressort de ce sondage : le rejet du parti socialiste. J'ai toujours considéré que le contexte politique était très compliqué, il y a une question de confiance portée aux partis traditionnels. Il y a une attirance vers les partis dont la démagogie est sans nom. Au soir du deuxième tour, il y a une équipe pour 6 ans. Il faut de l'expérience et des compétences. Je ne ferai d'alliance avec personne, nous devons défendre nos idées jusqu'au bout".

Je ne ferai d'alliance avec personne, nous devons défendre nos idées jusqu'au bout

Interview d'Hervé Morin dans les studios de France Bleu Basse-Normandie
Interview d'Hervé Morin dans les studios de France Bleu Basse-Normandie © Radio France - Francis Gaugain

La France a changé depuis les attentats de Paris  ?

Hervé Morin : "La France est aujourd'hui un pays en attente. Nos compatriotes espèrent que les choses changent vraiment: restauration de l'Etat républicain et de la liberté d'entreprendre, par exemple. Il faut plus de dynamisme. Nos conditions de sécurité ont changé c'est vrai. Nous disons depuis janvier et les attentats à Charlie Hebdo que la situation va durer des années. Nous sommes en guerre, il faut que nous puissions nous armer. Nous devons aller vers un Islam qui bénéficie d'une formation en France. Il nous faut des solutions pérennes. Nous devons être fermes et remplis d'autorité."

Les Français demandent des mesures de sécurité selon Hervé Morin

Vous dites "la Normandie doit se réveiller",  comment le traduisez-vous concrètement ? 

Hervé Morin : "Ce moment historique, nous permet de rebâtir des politiques à partir de zéro. Nous devons faire renaître l'identité normande, bâtir la marque "Normandie". Nous devons nous inspirer des Bretons. Quand la Normandie est la première région productrice d'huîtres en France, nous n'avons pas de marque qui corresponde.  J'ai été m'inspirer pour l'économie de ce qui se faisait ailleurs: je vais créer une seule agence en charge du développement économique. Il faut trouver des emplois aux Normands. Son budget sera de 100 millions d'euros et elle s'occupera de toutes les entreprises. Je veux que l'on muscle notre tissu économique.

Nous devons faire renaître l'identité normande, bâtir la marque "Normandie"

Hervé Morin propose la création d'une agence unique de développement économique

Vous dites que "Caen doit être la capitale de la Normandie"

Hervé Morin : "Je suis pour l'équilibre entre les deux anciennes régions. Le Conseil régional doit être à Caen. Il faut un partage des équilibre des territoires.  Nous devons construire la métropole de demain à partir du triangle Caen-Rouen-Le Havre."

Le candidat Hervé Morin répond aux questions de Philippe Thomas
Le candidat Hervé Morin répond aux questions de Philippe Thomas © Radio France - Francis Gaugain

La polémique du "trou du cul"

A la question d'une auditrice de France Bleu Basse-Normandie qui l'interroge sur sa phrase malheureuse qui qualifie l'Orne de "trou du cul de la France", Hervé Morin se défend et revendique d'utiliser un langage moins "compassé".

Hervé Morin donne son explication à la polémique sur l'Orne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess