Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le projet de l'A45 entre Saint-Étienne et Lyon

Régionales : Laurent Wauquiez "Je ne veux pas être ministre en 2017"

-
Par , , France Bleu Saint-Étienne Loire
Saint-Étienne, France

Laurent Wauquiez, la tête de liste de la droite et du centre pour les élections régionales en Auvergne-Rhônes-Alpes, était ce mardi l'invité de France Bleu Saint-Étienne Loire. Il annonce que s'il est élu, il ne se consacrera qu'à la région et qu'il financera l'A45 à hauteur de 140 millions d'euros.

Laurent Wauquiez dans la studio de France Bleu Saint-Étienne Loire
Laurent Wauquiez dans la studio de France Bleu Saint-Étienne Loire - Yves Salvat (Le Progrès)

Il était le dernier invité de notre spéciale régionales : Laurent Wauquiez a répondu aux questions de France Bleu Saint-Étienne Loire et de La Tribune-Le Progrès ce mardi matin dans notre studio. Avant le grand débat du premier tour demain, le candidat de la droite et du centre a réaffirmé son opposition au Président socialiste sortant, Jean-Jack Queyranne, accusé d'avoir gaspillé l'argent de la région. Après ses propos polémiques suite aux attentats, Laurent Wauquiez ne regrette rien. Moins de 12 heures après les attentats de Paris et Saint-Denis, il avait proposé l'internement des 4000 fichés S, avant d'insister, dans le cadre de la campagne des régionales, en annonçant un "bouclier régional" qui permettrait d'installer des portiques de sécurité et des caméras de vidéo-surveillance dans les lycées. Les autres candidats avaient parlé d'indignité et d'indécence. Laurent Wauquiez annonce également qu'il veut étroitement contrôler l'activité des élus : il baissera les indemnités de 10% et demandera des comptes aux élus du futur conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes.

A propos de la future A45, l'autoroute entre Saint-Étienne et Lyon qui doit permettre de doubler l'A47, Laurent Wauquiez confirme la participation de la région s'il est élu, à parité avec la métropole de Saint-Étienne et le conseil départemental de la Loire. En l'état actuel des choses, ce sont 422 millions d'euros qui sont demandées aux collectivités, ce qui voudrait dire un investissement de 140 millions d'euros pour la nouvelle région. Pour l'instant Jean-Jack Queyranne a toujours dit qu'il refusait de financer ce projet.

La proposition d’internement des 4000 fichés S qui a fait débat à l’Assemblée nationale :_ "J’ai regretté la tonalité de certaines questions. C’était pas le cas de la mienne. C’était une proposition (…) Ce que je demandais au 1er ministre, qui d’ailleurs a accepté de travailler sur ce sujet, c’est qu’on puisse les mettre hors d’état de nuire avant qu’ils passent à l’acte. Gauche comme droite, il y a eu des comportements qui n’était pas dignes." _

Ses concurrents dénoncent un comportement « indigne et indécent » de la part de Laurent Wauquiez : "Je regrette que certains cherchent à instrumentaliser tout et n’importe quoi. Les derniers attentats ont eu lieu au début de l’année. On a été dans le discours et dans l’émotion mais on n’est pas allé assez loin. C’est pour ça que ça me tenait à cœur. Je veux que ma région soit un bouclier de sécurité. Je veux qu’au niveau national on prenne les bonnes mesures : les djihadistes ne doivent pas pouvoir revenir en France, une fois qu’ils sont partis en Syrie c’est un voyage sans retour. Quand on a des binationaux qui se rapprochent de réseaux terroristes, il faut une déchéance de nationalité."

Sur la Loire : "Rien n’a été fait sur la Loire par la région. Je vous transmettrai les éléments statistiques si vous voulez. La Loire n’a pas été mise au cœur de la région (…) Les hôpitaux, les lignes ferroviaires, les routes, l’université de Saint-Étienne, il faut les soutenir."

Financement participatif de l’A45 : "Voilà un exemple clair qui permet de faire la différence pour voter. Je souhaite que la région participe à un projet qui permettra d’améliorer la jonction entre Saint-Étienne et Lyon. Je souhaite qu’on y aille fortement. Le « Palais de la région _(construit sous la direction de Jean-Jack Queyranne, ndlr), c’est 200 millions d’euros, ils auraient été mieux mis ici. Je suis prêt à ce qu’on aille sur un soutien de la région qui soit à la hauteur de ce que fera Saint-Étienne Métropole et le Département. On a déjà travaillé là-dessus avec Gaël Perdriau et Bernard Bonne"_. Ce sont 422 millions d’euros qui sont demandés aux collectivités locales pour le projet d’A45 estimés au total à 844 millions d’euros. Laurent Wauquiez serait donc prêt à financer l’A45 à hauteur de 140 millions d’euros.

Contrôle des élus : Laurent Wauquiez propose de contrôler étroitement l’activité des élus régionaux._ "Les élus doivent montrer l’exemple. Je baisserai les indemnités des élus de 10%. Mes élus seront rémunérés uniquement quand ils travaillent. On mesurera leur travail à la région et sur le terrain : présence, permanences, dossiers. Une pointeuse à élus oui."_

"Oui une pointeuse à élus" (Laurent Wauquiez)

Laurent Wauquiez a répondu aux questions de Régis Juanico, député socialiste et premier secrétaire fédéral du PS dans la Loire sur le cumul des mandats.

Régis Juanico : "Vous avez annoncé vouloir abandonner votre mandat de maire. Mais à partir de juin 2017 avec la loi sur le non-cumul, que choisirez-vous, la région au l'Assemblée Nationale ?"

Laurent Wauquiez : "J’ai été très clair. Je choisirai la région (…) Si les lois sur le cumul des mandats s’appliquent. Mais il y a un point sur lequel je veux aussi être clair : par exemple le dossier de l’A45, il n’a pas été défendu par le Président de la région parce qu’il n’a aucun poids au niveau national, ça peut aider."

Y compris des responsabilités gouvernementales ? : *"Je ne veux pas être ministre en 2017. Je veux m’occuper de ma région. Je m’y consacrerai pleinement"
*

« Après ce qu’on a vécu, la sécurité de nos enfants n’a pas de prix. Je considère que c’est une priorité. Nos lycées auraient déjà du être protégés. Demain il peut y avoir un drame avec un fou qui arrive dans un lycée et qui fait un massacre » (sur sa proposition de « bouclier régional , mesure évaluée à 45 millions d’euros)

Son équipe sportive préférée ?

_C’est nécessairement le mien, l’USF Le Puy. Mais je me souviens du 23 août 1985 au Chaudron : c’est le record de fréquentation, un match de D2 ASSE/USF Le Puy. J’y étais, une superbe ambiance, l’incarnation de l’amitié qu’on a entre Loire et Haute-Loire."
_

Son lieu préféré en Anvergne-Rhône-Alpes ?

"Quand j’étais petit, mes parents me disaient toujours quand je partais en vacances, dans le train s’il y a quelqu’un qui t’aide à porter ta valise, c’est un Stéphanois."

Son personnage préféré ?

"Des gens comme Pompidou ou Pinay. Ils savaient bien gérer l’argent public et il y avait pas de gaspillage. Aujourd’hui ça s’est perdu."

Suivre Laurent Wauquiez sur son site de campagne, sur Facebook, sur Twitter.

Lire aussi

Les têtes de liste des élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes

Votez pour le nom de la future grande région

Choix de la station

À venir dansDanssecondess