Politique

Régionales : Le débat Bonneau-Loiseau-Vigier

Par Stéphane Barbereau, France Bleu Berry et France Bleu Orléans mercredi 9 décembre 2015 à 23:19 Mis à jour le jeudi 10 décembre 2015 à 10:14

Les trois candidats têtes de liste ont débattu dans nos studios.
Les trois candidats têtes de liste ont débattu dans nos studios. © Radio France - Géraldine Marcon

Les trois candidats au second tour des élections régionales en Centre Val de Loire ont débattu ce mercredi soir sur France Bleu Berry et France Bleu Orléans.

Pendant une heure, les trois têtes de listes ont débattu du développement économique, de l'aide aux associations, la Culture, le Sport et des Transports.

C'était le quatrième débat de la journée pour les candidats, ce qui n'a pas émoussé leurs arguments.

Le développement économique

Aujourd'hui, il 133 000 demandeurs d'emploi sans aucune activité en région Centre-Val-de-Loire. Ils étaient 97 000 il y a 5 ans, le chômage a donc augmenté de 37% en région Centre, contre une hausse de 34% sur la France entière.

En 2010, François Bonneau promettait 10 000 créations d'emplois, son bilan n'évoque que 7 900 créations. Le président sortant du Conseil Régional préfère voir le verre à moitié plein :

Nous connaissons une crise importante au niveau international. Malgré cette situation notre région reste moins impactée que la moyenne nationale par le chômage

François Bonneau voit un renouveau de l'industrie mécanique, grâce à l'aéronautique. Il annonce aussi un redémarrage de l'industrie pharmaceutique. Ce qui lui vaut une réponse cinglante de Philippe Vigier (UDI-Les Républicains-Modem)

Ce discours c'est le même que celui de F. Hollande. La reprise je la vois,. On a tout fait et tout va bien. Mais non. On a mis de l'argent sur la table et ça va mal. Il va y avoir une déflagration économique dans cette région dans le BTP début 2016

Pour Philippe Loiseau (FN), le chômage actuel c'est la conséquence de la politique nationale désastreuse conduite par la gauche et la droite ces dernières décennies. Mais "les vrais moyens sont très haut au niveau national", pour le candidat d'extrême droite.

Si je suis élu, je mettrai en place un observatoire pour être au plus près des attentes des entreprises

Vigier attaque l'alliance PS-EELV

Dans cet entre deux tours, François Bonneau a fusionné sa liste avec Charles Fournier (EELV). Pour permettre au leader écologiste d'être élu dimanche, cet accord a donné lieu à un tour de passe-passe. Charles Fournier, tête de liste EELV au 1er tour en Loir et Cher, se retrouve "parachuté" pour le second tour en Indre et Loire, en numéro 3 sur la nouvelle liste fusionnée. Ce que dénonce Philippe Vigier :

C'est Tournez Manège ! C'est une magouille politique. Ils sont en alliance objective pour une seule raison : garder le pouvoir pour le pouvoir

Le tourisme

Philippe Loiseau propose de créer une route Jeanne d'Arc dans la région : 

C'est une figure historique connue dans le monde. On peut faire des fêtes johanniques dans plusieurs endroits. ça sera plutôt lié au Loir et Cher et Loiret 

Il souhaite aussi développer les salons du livre dans la région. Des manifestations culturelles qui coûteraient plusieurs millions d'euros par an. Le candidat d'extrême-droite veut les financer sur le budget de fonctionnement et les frais administratifs, sous-entendant qu'il souhaite supprimer des postes. Ce qui lui vaut une réponse cinglante de François Bonneau qui prend la défense du personnel du Conseil Régional :  

Il n'y a pas d'enfileurs de perles dans le personnel de la Région !Philippe Vigier défend lui un grand spectacle populaire, sur le modèle du Puy du Fou. 

L'aéroport de Châteauroux 

Le Conseil Régional est propriétaire de l'aéroport de Châteauroux qui est devenu le 1er centre de peinture d'avion en Europe. François Bonneau souhaite compléter cette activité par de la maintenance aéronautique :  

Nous allons créer un grand hangar. Ce n'est pas opposé à l'aviation d'affaires et de tourisme. L'essentiel de l'activité passager doit se passer sur Tours. 

Philippe Loiseau avoue ne pas avoir tranché sur le projet de maintenance à l'aéroport de Châteauroux, estimé à 16 millions d'euros (13 millions pour un hangar et 3 pour une nouvelle tour de contrôle) par le candidat PS :  

Je ne dis pas que nous ne financerons pas. Je dis oui, probablement, mais sous réserve. Je préfère qu'on développe l'aéroport de Tours  

Philippe Vigier milite pour un projet industriel de développement de l'aéroport de Châteauroux :  

l'activité passagers sera toujours très sensiblement inférieure à celle de Tours. J'annonce que la Région investira massivement à Tours. Et  le coeur de la filière aéronautique sera naturellement à Châteauroux 

Les candidats ont également débattu au sujet des transports et plus particulièrement des dessertes ferroviaires.

L'aide aux associations

Le candidat FN veut battre en brèche les craintes sur des coupes sombres dans le budget d'aide aux associations, si le FN remporte les élections dimanche. 

Sur les aides aux clubs sportifs professionnels (La Berrichonne, l'USO foot, les handballeuses de Fleury, Les basketteuses de Bourges), les trois candidats annoncent qu'ils maintiendront l'aide annuelle actuelle de la Région. Seul bémol au FN, Philippe Loiseau reconnaît que de nombreux candidats de sa liste ne sont pas d'accord avec ce choix.  

Un exemple avec l'association loirétaine GAGL, groupe d'action gay et lesbien, qui fait de l'accueil psychologique pour les homosexuels, hétérosexuels, du dépistage anonyme et gratuit du VIH. Au conseil municipal d'Orléans, Philippe Lecoq (FN), également candidat aux régionales dans le Loiret, vote systématiquement contre. Une position que ne partage pas Phlippe Loiseau :  

Moi j'ai pas la même opinion. On est pas obligé d'être d'accord sur tout non plus. Personnellement je n'ai rien contre cette association, au contraire>Le candidat d'extrême-droite précise qu'il est contre les subventions aux "associations communautaristes", comme femmes d'ailleurs, assurant qu'elle ne respecte pas la laïcité :  

Il n'y a aucune raison de subventionner des associations qui ont des visions particulières sur la religion  

François Bonneau rappelle que la région Centre aide 1 200 emplois dans le domaine culturel, sportif et associatif. 

Il ne faut pas faire la distinction entre les associations qui oeuvrent à l'insertion en direction de jeunes en difficultés ou issus de l'immigration 

Philippe Vigier annonce qu'il reconduira les aides aux associations.

Réécoutez le débat dans son intégralité.