Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Régionales : le PS accuse Bruno Retailleau (LR) de "Pays de la Loire bashing" et réplique

lundi 9 novembre 2015 à 19:08 Par Marion Fersing, France Bleu Loire Océan

Dans son discours lors du Conseil national des Républicains, Bruno Retailleau a taclé à plusieurs reprises les socialistes pour leur gestion des Pays de la Loire. Ils ont répondu avec une conférence de presse ce lundi après-midi.

Les Socialistes ont répondu aux accusations de Bruno Retailleau
Les Socialistes ont répondu aux accusations de Bruno Retailleau © Radio France - Marion Fersing

Ces accusations de mauvaise gestion de notre région, répétées à plusieurs reprises ces derniers jours, pas question de les laisser passer pour les Socialistes. "ça pourrait laisser croire qu'elles sont vraies !" Ils y ont donc répondu lors d'une conférence de presse ce lundi après-midi. Ils en ont profité pour contre-attaquer avec quelques piques à l'encontre de Bruno Retailleau, le tête de liste Les Républicains.

Ils sont extraordinaires les Socialistes ! Toujours plus de dépenses publiques !

C'est notamment lors de son discours au congrès national des Républicains que Bruno Retailleau a attaqué la majorité socialiste des Pays de la Loire (voir vidéo ci-dessous, à partir de 4'24). "Ils ont embauché, depuis 10 ans, un fonctionnaire tous les 15 jours. Ils sont extraordinaires les socialistes ! Toujours plus de dépenses publiques ! Alors, évidemment, c'est toujours plus d'impôts. Nous, on a la palme d'or pour l'augmentation de la fiscalité sur les cartes grises sur le dernier mandat. Et la dette a explosé, forcément".

Nous ne sommes pas drogués à l'impôt

Ces affirmations, les socialistes les ont contestées une à une, par la voix de Yannick Vaugrenard, l'ancien rapporteur général du budget de la région(2004-2011), désormais sénateur. L'endettement ? "Il faudrait 4,7 ans aux Pays de la Loire pour rembourser leur dette contre 5,4 ans, en moyenne, pour les autres régions".  Les impôts ? "Les taux sont inférieurs à la moyenne nationale des autres régions, là aussi"Les fonctionnaires ? "C'est dans notre région que leur nombre par habitant est le plus faible"(0,88 par habitant contre 1,21 en moyenne en France). _"Nous ne sommes pas drogués à l'impôt"  dit-il._ "La Cour régionale des comptes, qui est indépendante, parle de gestion crédible et prudente et d'une gestion saine des Pays de la Loire". Et il s'appuie sur l'évaluation de la société de notation financière Standard ans Poor's qui a accordé à notre région la note la plus haute que peut obtenir une collectivité. 

Des réponses et des attaques

Et comme la meilleure défense, c'est l'attaque, les Socialistes ont profité du rendez-vous pour lancer quelques piques à l'encontre de Buno Retailleau, accusé d'être toujours au Sénat à Paris, de mal connaître les Pays de la Loire et d'avoir refusé 6 débats avec le tête de liste socialiste Christophe Clergeau. "Ce n'est pas une attaque, c'est un constat" affirme Violaine Lucas, la binôme de Christophe Clergeau. "C'est impossible d'être au Sénat, à Paris, la moitié du temps, et de prétendre diriger une région".

Sylviane Bulteau, la conseillère départementale PS de Vendée, va même plus loin : "On est dans une campagne dégueulasse. C'est la course à l'échalote avec le Front National. Nous, on veut élever le débat". **

La réponse des Républicains n'a pas tardé** via un communiqué de François Pinte, le directeur de campagne de Bruno Retailleau, ce lundi soir : "Nous ne faisons pas du « Pays de la Loire bashing » mais nous assumons en revanche faire du « socialisme bashing », car le PS a fait reculer et même décrocher notre région. C’est un fait et je trouve scandaleuse l’attitude des socialistes qui n'acceptent aucune critique sur le bilan de la gauche régionale". L'intégralité de la réponse ici.