Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales : l'exécutif suit les maires et plaidera pour le maintien des élections en juin

-
Par , France Bleu

Les maires ont majoritairement voté pour un maintien des élections régionales et départementales les 13 et 20 juin. Après ce résultat annoncé ce lundi, le gouvernement a indiqué que Jean Castex plaiderait lui aussi pour ce maintien lors de débats devant les parlementaires mardi et mercredi.

Les élections régionales et départementales sont prévues les 13 et 20 juin prochain [photo d'illustration].
Les élections régionales et départementales sont prévues les 13 et 20 juin prochain [photo d'illustration]. © Radio France - Mickaël Chailloux

Les maires ayant répondu à la consultation du gouvernement au sujet des élections régionales et départementales de juin prochain se prononcent majoritairement en faveur d'un maintien aux dates prévues. Les préfets ont envoyé un courrier vendredi dernier aux élus locaux pour avoir leur avis sur les conditions d'organisation des élections, compte tenu de la crise du coronavirus. Ils devaient se prononcer sur les recommandations émises par le Conseil scientifique, à savoir privilégier le vote en extérieur, la vaccination des candidats et des assesseurs ou encore un nettoyage strict des bureaux de vote.

Plus de 24.000 maires (soit 69% de l'ensemble des édiles en France) ont répondu à cette consultation, a appris franceinfo auprès du ministère de l'Intérieur. Parmi eux, 13.513 (soit 56%) se sont déclarés favorables au maintien du scrutin en juin.  9.812 (40%) se sont dits opposés et 4% n'ont pas répondu. "Cette participation importante est à saluer, le ministre de l'Intérieur a remis au Premier ministre des évolutions possibles des modalités du scrutin en s'inspirant directement des propositions des maires", a expliqué la place Beauvau.

Jean Castex défendra le maintien des élections en juin lors d'un débat suivi d'un vote ce mardi à l'Assemblée et ce mercredi au Sénat, a appris France Télévisions auprès de l'exécutif. Le gouvernement s'était déjà prononcé début avril pour un maintien "à ce stade" du scrutin aux dates prévues.

Un sujet qui fait polémique

La question du report de ces élections fait débat depuis plusieurs jours. Dans un communiqué, l'Association des maires de France (AMF), l'Assemblée des départements de France (ADF) et Régions de France reprochent au gouvernement de vouloir finalement les repousser, par crainte "du verdict des urnes". "Aujourd'hui, La République en marche voit bien que, sondage après sondage, elle va vers une déroute à ces élections locales. Et comme elle ne veut pas avoir de défaites électorales à moins d'un an de la présidentielle, elle cherche des prétextes pour les reporter", a renchéri sur franceinfo Valérie Pécresse, candidate (ex LR, désormais liste Libres !) à sa réélection en Ile-de-France.

D'autres s'inquiètent des conditions d'organisation du scrutin. L'Association des maires ruraux de France a écrit une lettre au Premier ministre dans laquelle elle rejette les mesures recommandées par le Conseil scientifique. Elles seront, selon le président de l'association Michel Fournier, "difficilement compatibles avec la pratique constatée dans les communes rurales".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess