Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales : "On nous a consultés sans nous donner la règle du jeu" assure le maire de Tarbes Gérard Trémège

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre

Le maire de Tarbes Gérard Trémège, invité ce mardi sur France Bleu Béarn Bigorre, estime que les maires ont été consultés "de manière un peu cavalière" pour le maintien ou non des élections régionales et départementales en juin prochain, sans connaître "la règle du jeu".

Le maire de Tarbes Gérard Trémège
Le maire de Tarbes Gérard Trémège © Maxppp - DDM - RACHEL BARRANCO

"On nous a consultés de manière un peu cavalière", estime ce mardi matin le maire de Tarbes Gérard Trémège sur l'antenne de France Bleu Béarn Bigorre. L'élu salue le fait que les maires aient effectivement pu donner leur avis, sur le maintien ou non des élections départementales et régionales en juin. Mais les conditions ne conviennent pas vraiment. "Sur le principe, c'est bien de consulter les maires, c'est la première fois que sur un sujet d'intérêt général, on nous consulte et on nous consulte quand même de façon un peu cavalière", assure Gérard Trémège, "en effet, nous avons été prévenus par les préfets samedi après-midi en nous demandant de donner notre avis pour lundi midi au plus tard". 

Un protocole sanitaire strict difficile à mettre en place 

"Je ne suis pas certain que beaucoup de mes collègues, notamment dans les petites communes , qui ont dû répondre oui, aient bien pris connaissance des préconisations du conseil scientifique", ajoute-t-il. Parmi ces recommandations, on peut citer le fait que les assesseurs soient vaccinés, que des salles de scrutin peut-être en plein air soient mises en place. Gérard Trémège estime donc "un peu étrange de nous demander notre avis sans nous donner la règle du jeu". La question notamment est de savoir si les préconisations du conseil scientifique devront être suivies intégralement ou non, imposées ou non.  

A Tarbes, 27 bureaux de vote sont ouverts et ils nécessitent 200 personnes pour le dépouillement. "Moi je ne vois pas comment nous allons pouvoir, nous à Tarbes, trouver 200 personnes !", assure Gérard Trémège. 

Réécoutez l'interview de Gérard Trémège 

Gérard Trémège, maire de Tarbes, invité de France Bleu Béarn Bigorre ce mardi matin

Choix de la station

À venir dansDanssecondess