Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales : Philippe Théveniaud a priori tête de liste Rassemblement national dans la Somme

-
Par , France Bleu Picardie

Le conseiller municipal et métropolitain d'Amiens annoncera sa décision vendredi 30 avril. Le président de la métropole demande à Philippe Théveniaud de quitter son poste de conseiller ; l'intéressé dit qu'il démissionnera s'il se présente aux régionales... et s'il est élu.

Philippe Théveniaud, président CFTC Somme et secrétaire général CFTC Picardie
Philippe Théveniaud, président CFTC Somme et secrétaire général CFTC Picardie © Radio France - Vincent Delorme

Le conseiller municipal et métropolitain d'Amiens Philippe Théveniaud sera-t-il bientôt tête de liste Rassemblement national (RN) dans la Somme pour les élections régionales ? La rumeur, de plus en plus pressante depuis début avril, semble se confirmer. Contacté par France Bleu Picardie, Philippe Théveniaud confirme avoir eu cette proposition courant janvier et qu'il donnera sa décision vendredi 30 avril : "Je dois régler un problème personnel. Mais s'il est résolu, oui j'irai", déclare-t-il. 

De son côté, le Rassemblement national confirme que Sébastien Chenu, tête de liste RN aux régionales dans les Hauts-de-France, a bien rencontré Philippe Théveniaud. Mais le parti botte ensuite en touche, en indiquant que la "personne tête de liste dans la Somme sera _présentée samedi 1er mai à Amiens_, en présence de Sébastien Chenu".

Dans la majorité, on se dit "soulagé"

En tout cas, pour Philippe Thiévenaud, l'idée d'être tête de liste a mûri : "J'ai toujours combattu le Front national, mais le Rassemblement national n'a plus la même tête", détaille Philippe Théveniaud. Celui-ci, après trente ans de syndicalisme, vient de quitter la CFTC Dunlop ; mais aussi le groupe majoritaire de centre-droit "Amiens Ensemble", à la Ville et à la métropole, mené par la maire d'Amiens Brigitte Fouré, après sept ans dans ce groupe. Dans les rangs de ce groupe, on relativise - "il n'y a pas de fracture dans la majorité : c'est un seul élu qui part de la majorité, pas dix", glisse un conseiller - mais on est aussi "soulagé" après ce départ : "aller vers _le Rassemblement national, c'est franchir la ligne rouge_, c'est sortir du giron républicain", détaille ce conseiller de la majorité.

Quitter le poste de conseiller ? "Pas à l'ordre du jour"

Mais ce n'est pas vraiment une surprise, ajoute ce conseiller ; depuis plusieurs semaines, Philippe Théveniaud partage notamment sur ses réseaux sociaux des publications du porte-parole du RN, Sébastien Chenu. "Quand je suis d'accord avec quelque chose, je partage sans regarder l'étiquette politique", défend Philippe Thiévenaud. Il assure que son départ du groupe majoritaire à la métropole n'a rien à voir avec les régionales, mais s'explique par un manque de fermeté sur les questions de sécurité.

Dans un communiqué publié ce mercredi 28 avril, tout en saluant "le rôle que [Philippe Thiévenaud] a joué notamment, pour préserver les emplois de l’usine Dunlop", le président d'Amiens Métropole Alain Gest demande à Philippe Théveniaud de quitter son poste de conseiller. L'intéressé répond à France Bleu Picardie que quitter son poste de conseiller "n'est pas à l'ordre du jour" et qu'il démissionnera s'il se présente aux régionales... et s'il gagne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess