Politique

Régionales : quand Vincent Feltesse s'y voit déjà, ça ne passe pas au PS Gironde

France Bleu Gironde lundi 27 avril 2015 à 19:03

Vincent Feltesse devra attendre le feu vert du PS
Vincent Feltesse devra attendre le feu vert du PS © Radio France

L'ancien président de la Communauté urbaine de Bordeaux a surpris tout le monde en annonçant vendredi qu'il serait candidat en position éligible sur la liste dirigée par Alain Rousset. Une sortie qui n'a pas plu aux autres cadors socialistes du département.

Les instances socialistes de Gironde se sont réunies lundi soir à Bordeaux pour commencer à discuter de la composition de la liste que menéra Alain Rousset aux élections régionales de décembre prochain. Et il a notamment été question de la candidature de Vincent Feltesse. Dans une déclaration à nos confrères de TV7 vendredi, l'ancien président de la CUB, ancien maire de Blanquefort, et actuel conseiller de François Hollande à l'Elysée, a fait savoir qu'il était interessé pour figurer sur cette liste . Seulement voilà, la forme ne plait pas à tout le monde au sein du PS. 

La charrue avant les boeufs pour Michèle Delaunay

Son annonce surprend les élus socialistes girondins eux-mêmes. La députée Michèle Delaunay envoie alors un courrier destiné aux militants de sa circonscription, courrier qui a fuité sur Twitter.

L'ancienne ministre que nous avons interrogée tempère en rappelant que les listes n'ont pas été validées par les instances du PS et par le vote des militants. En clair, son suppléant avec qui elle siège au conseil municipal de Bordeaux a un peu mis la charrue avant les boeufs.

"J'aurais préféré qu'il annonce sa candidature à la candidature moins publiquement. Mais la liste n'est pas encore constituée, c'est donc un non-évènement". — Michèle Delaunay, députée PS de la Gironde

"On peut dire qu'on est intéressé pour figurer sur ces listes, mais rien d'autre"

 

"Les militants auront le dernier mot" estime Matthieu Rouveyre 

Si le courrier de Michèle Delaunay n'était destiné qu'à un usage interne, la députée a reçu le soutien du premier secrétaire fédéral du PS en Gironde, Matthieu Rouveyre.

"Nous avons reçu 70 candidatures. La liste ne comportera que 48 noms. Il est encore trop tôt pour se dire candidat à la liste pour les régionales". — Matthieu Rouveyre, numéro 1 du PS en Gironde

"Il faut que les cadres respectent les règles de la démocratie"

La composition de la  liste pour les régionales en Gironde sera soumise d'ici quelques semaines au vote des militants socialistes.