Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales en PACA : Renaud Muselier ne souhaite "aucun accord d’appareil avant le premier tour"

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse

Le président LR de la Région Sud-PACA répond à la main tendue ces derniers jours par des personnalités de la majorité LREM. Renaud Muselier, qui n'annonce pas encore sa propre candidature, refuse toute alliance avant le premier tour.

Renaud Muselier refuse un accord avant le premier tour avec LREM
Renaud Muselier refuse un accord avant le premier tour avec LREM © Maxppp - Maxppp

Il a été courtisé cette semaine. Renaud Muselier, président LR de la Région Sud-PACA répond dans le Figaro aux personnalités LREM qui lui ont tendu la main cette semaine en vue d'un possible accord pour les élections régionales annoncées pour les 13 et 20 juin prochain. 

Christophe Castaner, président du groupe La République en Marche à l’Assemblée nationale, estimait qu'il "pouvait travailler" avec Renaud Muselier dès le premier tour. L'ancien maire de Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence) écarte l'idée d'être lui-même candidat aux régionales en PACA.

Ce jeudi, c'est Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat en charge des personnes handicapées, qui annonce qu'elle est finalement la cheffe de file LREM. La native de Marseille confirme sur France Bleu Provence qu'elle veut "consulter toutes les forces politiques (...) il faut qu'on se lève tous ensemble contre ce Front national". 

"Je suis ouvert à toutes les personnalités, à toutes les projections, à tous les débats, mais pas aux accords d’appareil ou de partis." - Renaud Muselier 

La réponse de Renaud Muselier est claire : c'est non pour l'instant. "Je ne souhaite aucun accord d’appareil ou de partis avant le premier tour (...) je suis ouvert à toutes les personnalités, à toutes les projections, à tous les débats, mais pas aux accords d’appareil ou de partis". Ce qui n'exclue rien pour le second tour. 

Pour l'instant, Renaud Muselier n'est pas officiellement candidat et ne souhaite pas se prononcer avant le mois de mars. La stratégie est la même su côté du candidat pressenti pour le Rassemblement national, Thierry Mariani.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess