Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales : socialistes et écologistes proposent la gratuité des transports pour les jeunes Normands

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

A deux mois des élections régionales, la tête de liste du Rassemblement de la gauche et des écologistes en Normandie, Mélanie Boulanger, a dévoilé les premières mesures de campagne à propos des transports. Elle promet la gratuité des trains pour les Normands de moins de 26 ans.

Mélanie Boulanger propose la gratuité des trains pour les Normands de moins de 26 ans.
Mélanie Boulanger propose la gratuité des trains pour les Normands de moins de 26 ans. © Radio France - Boris Hallier

La tête de liste des socialistes et des écologistes normands pour les élections régionales, Mélanie Boulanger, était à Caen ce vendredi. Un déplacement consacré à la thématique des transports. 

"Nous voulons aller vers la gratuité du train pour les jeunes de moins de 26 ans en Normandie", assure la maire PS de Canteleu (Seine-Maritime). "Nous proposons également la gratuité des transports scolaires pour les collégiens et lycéens, ce qui représente environ 110 euros par an par famille, ce serait donc un coup de pouce pour elles".

Cette mesure est évaluée à 1,5 million d'euros par an pour la région. 

Réouverture des petites lignes

"Monsieur Morin a mis beaucoup d'argent, a beaucoup communiqué, mais il a aussi beaucoup échoué", assène Mélanie Boulanger. "Les trains n'arrivent pas à l'heure, les horaires ne correspondent pas à la vie quotidienne des usagers et les grands sujets n'ont pas avancé". 

La candidate socialiste appelle ainsi à rouvrir les petites lignes. "Il faut rouvrir les lignes Caen-Flers, Bréauté-Notre-Dame-de-Gravenchon", explique-t-elle. 

La difficile union de la gauche

Les discussions en vue d'un rassemblement avec les communistes et les élus de la France Insoumise, elles, se poursuivent et semble achopper sur la question de la tête de liste. Le député communiste de Seine-Maritime, Sébastien Jumel, a fait une proposition ce jeudi pour une liste d'union. "Je crois modestement avoir quelques qualités de combativité, de lisibilité, de notoriété pour conduire cette coalition", assure-t-il.

De son côté, Mélanie Boulanger estime que "le symbole n'est pas très bon. Laetitia Sanchez et moi-même formons un duo féminin. Demander à deux femmes de se retirer pour un homme, ce n'est pas le sens de l'histoire". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess