Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Régionales en PACA : alliance entre Sophie Cluzel et Renaud Muselier dès le premier tour

Le Premier ministre ce dimanche annonce que Sophie Cluzel (LREM) rejoint la liste de Renaud Muselier (LR) pour les élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur dès le premier tour. La secrétaire d'État chargée des personnes handicapées était jusque là tête de liste LREM.

Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées
Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées © Radio France - Martine Bréson

C'est une annonce qui suscite déjà bon nombre de réactions et va mettre le feu à droite : l'alliance est actée entre La République en Marche et Les Républicains dans le sud-est pour les élections régionales. Le Premier ministre Jean Castex annonce ce dimanche matin dans un entretien au Journal du Dimanche (JDD) le retrait de la liste de la majorité présidentielle au premier tour en Provence-Alpes-Côte d'Azur, au profit des Républicains emmenés par Renaud Muselier.

Sophie Cluzel, la secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, était jusqu'à présent tête de liste désignée par LREM pour les régionales. Elle rejoint finalement le président sortant LR, en étant en lice dans le Var. "D'autres représentants de la majorité parlementaire vont intégrer le dispositif conduit par Renaud Muselier" précise le chef du gouvernement. Contacté par l'AFP, le président de la région PACA refuse de confirmer une fusion des deux listes, se contentant, sur Twitter, de "prendre acte" de l'annonce du Premier ministre.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Du côté de La République en Marche, dans un texto envoyé à la rédaction de France Bleu Provence, Christophe Castaner salue "une bonne nouvelle pour la région", où "le risque RN est très élevé." Pour le patron des députés de la majorité, "cela a du sens de ne pas partir divisés" au premier tour de ce scrutin. 

Le député de la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-Provence avait déjà œuvré dans cette stratégie du barrage à l'extrême droite en retirant sa candidature entre les deux tours des dernières régionales, en 2015. 

"Sortir des carcans des familles politiques" pour Renaud Muselier

C'est une annonce qui ne surprend pas tellement dans la région. Cette semaine sur France Bleu Provence, Renaud Muselier déclarait qu'il voulait "sortir des carcans des familles politiques". Sans reconnaître qu'il est à l'origine de cette fusion, le président actuel de la région PACA se "félicite" de cette annonce venant du gouvernement.

Une droite divisée pour attaquer la campagne

Il est évident que dans sa famille politique LR, les réactions sont bien différentes. Avant même la confirmation de cette liste unique en PACA, plusieurs élus LR annonçaient qu'ils s'y opposaient, principalement dans les Alpes-Maritimes. Ainsi, David Lisnard, maire LR de Cannes, faisait savoir qu'il ne ferait pas campagne pour Renaud Muselier si cette fusion était actée. La réaction est la même du côté de ceux qui se rangent derrière Eric Ciotti, comme le député du Vaucluse Julien Aubert ou le député des Alpes-Maritimes Éric Pauget.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess