Politique

Régionales : une liste dissidente à gauche en Bourgogne - Franche-Comté

Par Maxime Bacquié, France Bleu Auxerre, France Bleu Besançon et France Bleu Bourgogne dimanche 25 octobre 2015 à 11:49

Nathalie Vermorel, en rouge, mènera la liste "L'Alternative à gauche"
Nathalie Vermorel, en rouge, mènera la liste "L'Alternative à gauche" © Radio France - Maxime Bacquié

À un mois et demi du premier tour des élections régionales, on connaît enfin la dernière tête de liste en Bourgogne - Franche-Comté. Nathalie Vermorel mènera la liste "L'Alternative à gauche", en rupture avec le parti de socialiste, avec la volonté de faire de la politique autrement.

C'était la dernière liste à ne pas avoir de leader, à un mois et demi des élections régionales. Mais tout s'est décanté dans la semaine, et c'est finalement Nathalie Vermorel, assistante sociale et conseillère régionale en Saône-et-Loire qui mènera la liste "L'Alternative à gauche", une liste qui se veut en rupture totale avec le Parti Socialiste et l'action gouvernementale. Sur cette liste, on trouve des membres du PCF, du MRC (Mouvement République et Citoyen), de Nouvelle Donne, du Parti de Gauche mais aussi des citoyens issus du monde associatif ou syndical. Ce mélange des genres était une volonté de Nathalie Vemorel pour redonner confiance dans la politique. "Nous voulons redonner espoir au peuple de gauche, nous n'avons pas renoncé à nos convictions," a-t-elle martelé samedi lors de la présentation de son équipe à Dijon.

"Nous n'avons pas renoncé à nos convictions", Nathalie Vermorel

Derrière Nathalie Vermorel, on trouve sept têtes de listes départementales, sept hommes, de divers horizons. En Côte d'Or, on retrouve par exemple Jérôme Petident, le maire de Faim-les-Moutiers, militant à Ensemble. "Nous devons par exemple retrouver une agriculture compétitive. C'est primordial, c'est notre ADN en Bourgogne," a-t-il expliqué samedi. "C'est un regret que les femmes ne se soient pas plus mises en avant sur cette liste," a concédé Nathalie Vermorel en marge de la présentation. "Il y a encore des barrières qu'il faut réussir à faire tomber pour que les femmes puissent prendre la parole sans se sentir inférieur. Moi-même j'ai hésité avant de me lancer". 

Nathalie Vermorel et Jérôme Petident - Radio France
Nathalie Vermorel et Jérôme Petident © Radio France - Maxime Bacquié

Cette liste est crédité de 8% des intentions de vote au premier tour dans le dernier sondage BVA, alors que la tête de liste n'était pas encore connue au moment du sondage. Nathalie Vermorel est donc confiante, et pense pouvoir passer la barre des 10 % qui lui permettrait d'être présente au second tour. Et pour l'instant, pas question d'évoquer une quelconque alliance avec les autres forces de gauche. "Nous y allons pour gagner", a martelé Nathalie Vermorel. "Quand à la question d'une alliance, elle n'est pas d'actualité, l'important c'est le premier tour". Le premier tour justement, il aura lieu le dimanche 6 décembre. Le second tour est prévu le 13 décembre. Dans le dernier sondage BVA, c'est François Sauvadet, le candidat "Les Républicains" qui l'emporterait dans notre future grande région avec 36 % des intentions de vote au second tour.

"Nous y allons pour gagner" Nathalie Vermorel