Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Règlements de comptes à la République En Marche en Sarthe

-
Par , France Bleu Maine

Les dirigeants sarthois de LREM répondent à Pascale Fontenel-Personne. L'élue dénonçait, en quittant le parti, "une résurgence de la vieille politique opaque et calculatrice". Les instances du mouvement fustigent "les méthodes tyranniques de la députée et ses tentatives de déstabilisations".

Aouatef Braber est la référente de la République En Marche en Sarthe
Aouatef Braber est la référente de la République En Marche en Sarthe © Radio France - France Bleu Maine

Sarthe, France

Le ton est tout aussi virulent. Dans un communiqué la mouvement En Marche Sarthe réagit aux explications de la députée Pascale Fontenel-Personne suite à son départ du mouvement fondé par Emmanuel Marcon. Le 29 novembre 2019, l'élue se justifiait ainsi : "A ce jour, je ne peux que constater une résurgence de la vieille politique opaque et calculatrice au niveau local. La gestion départementale de la République En Marche est calamiteuse et dénuée d’ambition, aussi bien pour les Sarthois que pour le mouvement, et le tout soutenu par le mouvement à l’échelle nationale". 

Des méthodes tyranniques et des tentatives de déstabilisation

Quelques heures plus tard, les dirigeants de la République En Marche Sarthe ont réagi : la députée, écrivent-ils, "n’a eu cesse de blâmer les différents Référents successifs de La République en Marche. Et par ses méthodes tyranniques, d’en pousser certains au départ malgré le soutien apporté quand il a été révélé qu’elle faisait payer des visiteurs à l’Assemblée Nationale. Sa démission ne fait qu’entériner l’échec de ses tentatives de déstabilisation successives, en parfaite contradiction avec la bienveillance prônée par le mouvement".

Les élections municipales en ligne de mire 

Pascale Fontenel-Personne, députée de la troisième circonscription de la Sarthe avait lancé en juin 2019 une association en vue de réfléchir aux élections municipales au Mans. Depuis, cette association baptisée "Ensemble Autr'Mans" a constitué une liste pour le scrutin de mars 2020. Audrey Dolo-Canal en a pris la tête. Mais la République En Marche a décidé d'investir la seconde liste issue du mouvement fondé par Emmanuel Marcron, celle dirigée par Gilles Guerchet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu