Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Remaniement : avec la création d'un ministère de la Mer, Emmanuel Macron confirme sa stratégie maritime

La mer dispose, à nouveau, d’un ministère chargé de toutes les questions maritimes. Annick Girardin a été nommée lundi ministre de la Mer. Une décision à laquelle on pouvait s’attendre après les récentes déclarations d’Emmanuel Macron sur "l’accélération de la stratégie maritime" de la France.

Annick Girardin nouvelle ministre de la Mer
Annick Girardin nouvelle ministre de la Mer © Maxppp - Sébastien Muylaert

"Femme de terrain", Annick Girardin quitte le ministère des Outre-mer pour prendre la tête d'un ministère de la Mer. 

A 55 ans, Annick Girardin est une élue radicale de gauche de Saint-Pierre-et-Miquelon, archipel d'à peine 6.000 habitants au large du Canada. Lorsqu’elle a été nommée aux Outre-mer, elle aurait bien voulu à l'époque "un grand ministère de la mer et des Outre-mer". Elle obtient enfin son ministère de la Mer mais passe la main sur les Outre-mer. 

"C'est une excellente nouvelle" pour le Président du Cluster Maritime Français (CMF), Frédéric Moncany de Saint-Aignan. Et en plus, Annick Girardin "est une personne qui ne manque pas de dynamisme et une connaisseuse du milieu maritime".

Un ministère de la Mer, "c'est une excellente nouvelle" pour le Président du Cluster Maritime Français (CMF), Frédéric Moncany de Saint-Aignan.

Il faut dire que depuis plusieurs mois, Emmanuel Macron est souvent revenu lors de ses interventions sur l’importance de la mer, et du poids que représente l’économie maritime pour la France. 

Déjà au sommet du G7 à Biarritz en août 2019, le président demande un engagement du transport maritime à réduire la vitesse des porte-conteneurs pour diminuer leurs émissions de gaz à effet de serre.

Quelques mois plus tard, en décembre 2019, aux Assises de la mer à Montpellier, Emmanuel Macron fait tout un discours d’1h30 sur sa stratégie maritime. "Le XXIe siècle sera maritime" annonce le président. Il défend la place de la France, deuxième puissance maritime mondiale, et plaide pour cette "voie bleue du progrès" qui permettrait de concilier économie et préservation des océans.

Enfin, le 14 juin dernier, lors d'une allocution télévisée, Emmanuel Macron indique que la "première priorité" est de "reconstruire une économie forte, écologique, souveraine et solidaire". Cela passera aussi "par l'accélération de notre stratégie maritime, nous qui sommes la deuxième puissance océanique mondiale". Il dit enfin que la stratégie maritime est un outil de résilience.

15 ministres ou secrétaires d'Etat à la mer depuis 1981

Depuis 2017, en France il n’y avait plus de ministère ou de secrétariat d’état dédié à la mer. Alain Vidalies était le dernier secrétaire d'État à prendre en charge la mer en plus des Transports, et de la Pêche. Depuis 1981, avec le Breton Louis Le Pensec, on comptait 14 ministres ou secrétaires d’Etat à la mer. 

Pour Frédéric Moncany de Saint-Aignan, le Président et le Premier ministre "donnent un affichage très fort" mais ministre de la Mer est "un poste compliqué". Les questions maritimes sont interministérielles. Elles concernent à la fois l'agriculture, les affaires étrangères, la défense. 

C'est la raison pour laquelle "il faudra articuler tout cela avec le secrétariat général à la mer qui est directement rattaché au Premier ministre. Le Secrétariat général de la mer est chargé de la coordination interministérielle des actions de l’État en mer. Le SGMer comme on l’appelle le plus souvent, a été créé en novembre 1995. A la barre depuis 2019, Denis Robin. Le Secrétaire général de la mer "anime et coordonne les travaux d'élaboration de la politique du Gouvernement en matière maritime, propose les décisions qui en découlent et s'assure de la mise en œuvre de la politique arrêtée".

Le SGMer anime et coordonne l’action des préfets maritimes et délégués du Gouvernement outre-mer pour l’action de l’État en mer.

En France, des énergies marines à la reconstruction navale ou la pêche, les secteurs de l'économie de la mer, représentent 350.000 emplois. La France compte 11 millions de kilomètres carrés d’espaces marins. Elle dispose (avec ses territoires outre-mer) du deuxième espace maritime mondial.

Le poids de l'économie maritime en France
Le poids de l'économie maritime en France © Radio France - Mikaël Roparz
Choix de la station

À venir dansDanssecondess