Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Remaniement : le Landais Alain Vidalies est secrétaire d'État aux transports

mardi 26 août 2014 à 18:48 Par Nelly Assénat, France Bleu Gascogne

Après déjà deux ans passés au sein du gouvernement Ayrault, le socialiste landais retourne à Paris comme secrétaire d'État aux Transports en remplacement de Frédéric Cuvillier. Il aura passé moins de six mois loin de l’équipe gouvernementale.

Alain Vidalies, dans la cour de l'Élysée, en février 2014.
Alain Vidalies, dans la cour de l'Élysée, en février 2014. © Maxppp - Vincent Isore

Alain Vidalies a pris un avion ce mardi soir pour Paris, il revient au gouvernement comme secrétaire d'État aux Transports . Le Landais avait passé deux ans au gouvernement comme ministre des relations avec le Parlement dès l’élection de François Hollande en 2012.

Il était sorti de l’équipe gouvernementale à occasion du premier remaniement au printemps dernier et l’arrivée de Manuel Valls à Matignon. Il avait retrouvé son siège de député des Landes en mai avant de repartir au mois de juillet à Genève pour un poste au sein de l’Organisation Internationale du Travail. L’avocat landais aura donc passé moins de six mois en dehors du gouvernement.

Alain Vidalies entre au gouvernement quand l'aile gauche du PS se retire des affaires. "On ne refuse pas de servir la République" déclare Alain Vidalies au micro de France Bleu Gascogne. 

À LIRE AUSSIAlain Vidalies, écarté du premier gouvernement Valls en avril 2014