Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Remaniement : les réactions politiques après la nomination du nouveau Premier ministre, Jean Castex

-
Par , France Bleu

L'Elysée a annoncé ce vendredi midi la nomination de Jean Castex au poste de Premier ministre. A gauche comme à droite, des personnalités politiques accusent Emmanuel Macron de ne pas changer de cap et de vouloir gouverner seul.

Jean Castex est le nouveau Premier ministre.
Jean Castex est le nouveau Premier ministre. © Maxppp - Christophe Morin

Jean Castex, l'homme du "déconfinement réussi" selon l'Elysée, a été nommé Premier ministre ce vendredi midi, en remplacement d'Édouard Philippe. Le maire Les Républicains de Prades dans les Pyrénées-Orientales, s'exprimera à 20h ce vendredi sur TF1. 

De La France insoumise aux Républicains, en passant par EELV et le parti socialiste, les réactions sont déjà nombreuses. Et les critiques également envers Emmanuel Macron, accusé par certains de vouloir gouverner seul.

"Emmanuel Macron dissout Matignon"

Le président des Républicains a réagi à l'AFP ce mardi. Pour Christian Jacob, "on pouvait attendre un virage politique, mais c'est technocratique" avec quelqu'un "retenu pour gérer les affaires courantes". Selon lui, le nouveau Premier ministre n'est "pas identifié comme de droite" auprès du grand public. Jean Castex "n'a jamais exercé de responsabilités" mais "de fait, à partir du moment où il s'inscrit dans la politique menée par Emmanuel Macron, bien évidemment il n'est plus aux Républicains". 

Bien évidemment, il n'est plus aux Républicains. - Christian Jacob

Sur Twitter, le député LR Eric Ciotti a lui aussi commenté l'arrivée de Jean Castex au poste de Premier ministre : "En nommant Jean Castex dont la seule légitimité est technocratique, Emmanuel Macron dissout Matignon. Menacé par la popularité d'Édouard Philippe, il dérive désormais de plus en plus vers un pouvoir totalement personnel et autoritaire".

Interrogé par franceinfo, Aurélien Pradié, député LR du Lot estime que "Emmanuel Macron continue de prendre les Français pour des imbéciles" : "Il considère que la vie politique c'est une vaste part de marché, donc il fait du Macron, c’est-à-dire qu'il va chercher l'individu de droite en imaginant que les Français seront suffisamment idiots pour supposer que ça règle tout aux questions de positionnement politique".

Emmanuel Macron continue de prendre les Français pour des imbéciles. - Le député lR Aurélien Pradié sur franceinfo

Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France, dit lui connaître et apprécier "les qualités de serviteur de l'Etat de Jean Castex. Elles seront indispensables dans les moments difficiles que nous allons connaitre... Puissent-elles corriger les mauvais choix du Président de la République". 

"Le Président veut gouverner seul"

Le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, a lui aussi réagi sur Twitter : "La nomination de Jean Castex à Matignon, après qu'Édouard Philippe ait refusé de le suivre dans son virage dépensier, est un message clair ! Le Président veut gouverner seul et en direct pour préparer la présidentielle. Ça ne fait pas trop réinvention mais plutôt déjà vu".

Même état d'esprit du côté de Nicolas Dupont-Aignan, patron de Debout la France : "En nommant Jean Castex à Matignon, Emmanuel Macron supprime de fait la fonction institutionnelle et politique du Premier Ministre et s'accapare tous les pouvoirs. Où est le changement de cap promis pour les Français ?".

Louis Aliot, maire Rassemblement national de Perpignan, dit lui espérer "beaucoup sur sa mobilisation pour qu'enfin Perpignan accède au train à grande vitesse ainsi que sur une défense de notre ruralité qui est en grande souffrance".

"Rien ne change" pour la gauche

A gauche aussi, les réactions sont nombreuses. Le patron du PS, Olivier Faure, a tweeté :  "Avec la nomination de Jean Castex le Président de la République confirme sans surprise son cap. Le jour d'après sera de droite comme le jour d'avant. Salutations républicaines à l'ancien et au nouveau Premier ministre".

Un Sarkozyste succède à un juppéiste, la droite succède à la droite. - Boris Vallaud, porte-parole du PS

Pour Sandra Regol, secrétaire nationale adjointe d'EELV, "déclarer hier (jeudi) dans la presse régionale que tout va bien avec Edouard Philippe, annoncer son départ le lendemain. Souhaiter une femme, ne nommer que des hommes. Vraiment, une parole d'or".

Manon Aubry, eurodéputée de La France insoumise, estime que "rien ne change" : "Un homme de droite remplace un homme de droite pour mener la même politique anti-sociale et anti-écologique".

Jean Castex "a toutes les qualités" pour être Premier ministre

Raymond Soubie a salué sur franceinfo la nomination de Jean Castex : "Il a toutes les qualités intrinsèques pour les fonctions de Premier ministre". Pour l'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy à l’Élysée, Jean Castex est "un garçon fort intelligent", avec "un très bon contact", "un remarquable organisateur ce qui, à Matignon, qui est quand même un peu à la centrale de l'État, est bien important". 

Également interrogé sur franceinfo, l'adjoint de Jean Castex à la mairie de Prades estime que "c’est l’homme de la situation, l’homme providentiel. Il va relever le défi". Pour Ahmed Bekheira, le nouveau chef du gouvernement "n’est pas sectaire, il sait faire le rassemblement (...) Ce que fait Castex au niveau du social, les maires de gauche ne l’ont pas fait". 

Il va dans les quartiers, c’est un homme du peuple, qui est là pour aider les gens et avancer. - Ahmed Bekheira, adjoint de Jean Castex à la mairie de Prades

Valérie Pécresse, président de la région Ile-de-France, a félicité "Jean Castex de sa nomination à Matignon alors que notre pays traverse une crise inédite économique et sociale mais aussi d'autorité. Souhaitons qu'elle traduise un virage politique d'Emmanuel Macron vers plus de fermeté, de lutte contre les fractures et de décentralisation".

"Un homme de dialogue social"

"C’est un homme de dialogue social, je le sais", a déclaré Jean-Claude Mailly, ancien secrétaire général de Force Ouvrière, sur franceinfo. Il souhaite "bon courage" à Jean Castex, "quelqu'un qui a une expérience de terrain" selon le syndicaliste : "Il est loyal, fidèle en amitié, avec de l’autorité. Autant de qualités qui vont être très utiles dans la période à venir sur le plan économique et social".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess