Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Remboursements de santé : "Il faut contrôler les dentistes" (Anticor Lorraine)

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

L'association Anticor en Lorraine propose à la mission parlementaire sur la fraude sociale de lutter concrètement contre les dérives des frais dentaires. Les mutuelles de santé seraient victimes de "fraudes" annuelles liées au travail des dentistes.

Illustration dentiste.
Illustration dentiste. © Maxppp - Josselin CLAIR

Lorraine, France

En France, les mutuelles de santé se feraient arnaquer d'environ 100 millions d'euros chaque année par des "gens sans scrupules", selon Marcel Claude, délégué lorrain de l'association Anticor. 

Des professionnels de santé et des "clients" sont ainsi soupçonnés de profiter des plafonds de remboursement des complémentaires santé... Un certain nombre de dentistes s'arrange en effet pour connaître, à l'avance, les montants versés à leurs clients et facturer, en conséquence, les tarifs des prothèses

"C'est un peu comme si votre boulanger vous faisait payer la baguette de pain proportionnellement à votre revenu...", explique Marcel Claude. Le représentant lorrain d'Anticor a été entendu, ce lundi 17 septembre 2019, par la députée (LREM) de Nancy, Carole Grandjean, dans le cadre de sa mission parlementaire sur la "fraude sociale".

Sécuriser la carte vitale et contrôler les dentistes

Marcel Claude estime notamment que les dentistes ne "devraient pas avoir le droit de demander aux patients les éléments de leur mutuelle de santé". On pourrait aussi, selon Anticor, mettre en place des consultants indépendants pour vérifier le travail des professionnels de santé et s'assurer qu'ils ne pratiquent pas des tarifs exorbitants, en fonction des grilles de remboursement des mutuelles. 

"Contrôler les professionnels de santé est une piste à intégrer dans notre rapport parlementaire", reconnaît la députée de Meurthe-et-Moselle, Carole Grandjean. 

A ECOUTER

La cour des comptes a récemment rappelé que les professionnels de santé seraient responsables de 80% des fraudes à la sécurité sociale.

Choix de la station

France Bleu