Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Régionales en PACA : Renaud Muselier, la victoire modeste, tacle Nicolas Sarkozy

lundi 14 décembre 2015 à 10:54 France Bleu Provence

Renaud Muselier sera désigné ce vendredi premier vice-président du Conseil Régional Provence Alpes Côte d'Azur. L'élu marseillais Les Républicains remercie la gauche... et arrête de soutenir Nicolas Sarkozy en vue de l'élection présidentielle de 2017.

Renaud Muselier, élu marseillais Les Républicains
Renaud Muselier, élu marseillais Les Républicains © Maxppp

Marseille, France

C'est Renaud Muselier qui conduisait la liste Les Républicains-UDI-Modem dans les Bouches-du-Rhône. Il accueille la victoire de la droite avec "beaucoup de modestie et d'humilité". 

Interrogé ce lundi matin sur France Bleu Provence, l'élu marseillais tient à la rappeler : "Nous gagnons grâce à nos électeurs et à ceux de la gauche. Nous avons été secoués au premier tour, alors au Conseil Régional, la droite incarnera toutes les valeurs démocratiques de ce pays". 

Un soutien à "ceux qui ne se trompent pas d''adversaires"

Le futur numéro deux de l'assemblée régionale fait désormais partie des élus de droite qui prennent du recul par rapport à Nicolas Sarkozy.  Qui va t-il soutenir pour les primaires en vue de l'élection présidentielle ? "Jusqu'à présent, c'était l'ancien président mais je vais peut-être revoir ma position."

Alors qui ? Renaud Muselier reste prudent, pas de nom pour l'instant : "Je peux seulement vous dire que j'apporterai mon soutien à ceux qui ont la démarche la plus républicaine, à ceux qui ne se trompent pas d'adversaires".

>> À lire aussi : résultats du 2nd tour des régionales en PACA, Christian Estrosi arrive en tête