Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Elections 2017, mode d'emploi

Rencontre avec des habitants de Vestric-et-Candiac où Marine Le Pen a remporté 47,68% des voix

-
Par , France Bleu Gard Lozère
Vestric-et-Candiac, France

Dans le Gard, le Front National est arrivé loin devant les autres candidats avec 29,30 % des voix en faveur de Marine Le Pen. À Beaucaire, le FN fait 40,83% mais certaines villes ont un taux supérieur. C'est le cas de Vestric-et-Candiac : 47,68% des scrutins en faveur de Marine Le Pen.

Le château de Montcalm à Vestric-et-Candiac
Le château de Montcalm à Vestric-et-Candiac © Radio France

En 2012, le Gard était le seul département français à placer le Front national en tête au premier tour de l'élection présidentielle. Cette année, à l'issue du premier tour qui a vu se qualifier Emmanuel Macron et Marine Le Pen, il y a 46 départements dans ce cas.

Ce dimanche 23 avril, les Gardois ont voté à plus 29% pour la candidate Marine Le Pen. À Beaucaire, une ville où le maire est au Front national, elle recueille 40,83% des voix mais d'autres villes, en petite Camargue notamment, ont davantage voté en faveur de Marine Le Pen. C'est le cas d'Aimargues (42,09%) ou encore de Vestric-et-Candiac (47,68%).

À Vestric-et-Candiac, commune de 1 400 habitants, il y a le château de Montcalm, un temple en pierre, une petite école aussi. À la sortie, Estelle* parle des résultats de la veille avec d'autres maman. "Je suis soulagée" dit-elle, souriante. "Les gens en ont ras-le-bol. Au deuxième tour, j'espère que Marine va passer."

Un peu plus loin, près du centre-ville, Martin, en plein travaux, a encore les mains pleines de plâtre. Il vote FN "depuis toujours" comme il dit, il est soulagé des résultats mais très peu confiant pour le second tour :

"Si Macron passe on est cuit. Vous avez vu comment on vit ? On n'arrive pas à joindre les deux bouts, il y a beaucoup de gens qui dorment dehors, même ici à Vestric. Si Marine passe, ça serait bien. Il faut qu'elle passe !" Martin, habitant de Vestric-et-Candiac

Martin, comme 47% des habitants de sa commune, a voté Marine Le Pen au premier tour de l'élection présidentielle

Juste à côté de chez Martin, au bar "L'Avenir", Alain, le gérant, n'a pas voté pour Marine Le Pen. Les résultats de sa commune de l'étonnent même plus.

"On est habitué ici, ça fait cinq ou six élections que c'est comme ça. Il n'ont qu'à se bouger en haut, peut-être que les gens arrêterons de voter pour les extrêmes. Parce qu'il ne sont pas plus racistes ici qu'ailleurs." Alain gérant du bar tabac de la commune.

"Au moins ça nous fait de la pub", lance un client d'un ton dépité. "L'important c'est de continuer à bien vivre ensemble dans notre village" assure-t-il.

* Le prénom a été changé par souci d'anonymat

  • Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess