Infos

Renoncement de François Hollande : les réactions en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges

Par Cédric Lieto et Mathieu Barbier, France Bleu Sud Lorraine vendredi 2 décembre 2016 à 9:05 Mis à jour le vendredi 2 décembre 2016 à 11:13

François Hollande a annoncé qu'il ne serait pas candidat à la télévision
François Hollande a annoncé qu'il ne serait pas candidat à la télévision © Maxppp - MATTHIEU DE MARTIGNAC

François Hollande ne briguera pas un second mandat au printemps prochain. En Lorraine, le PS salue un acte courageux, la droite parle d'un aveu d'échec du chef de l'Etat. Tour d'horizon des réactions en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges.

L'annonce de François Hollande a pris de court une partie de la classe politique, à commencer par le député socialiste de Meurthe-et-Moselle, Jean-Yves Le Déaut. Il était l'invité de France Bleu Sud Lorraine ce vendredi 2 décembre et pour lui, "c'est une surprise" :

Il était à Nancy il y a un mois et nous étions tous convaincus qu'il allait se représenter donc je suis personnellement déçu, mais je trouve que c'est courageux parce qu'il a fait passer l'intérêt de la France avant son propre intérêt."

ECOUTER | Jean-Yves Le Déaut, député PS de Meurthe-et-Moselle : "C'est une surprise"

Jean-Yves Le Déaut ne dit pas si lui aussi renoncera à se présenter aux législatives de l'an prochain mais avec cette décision, "la donne change".

Le courage, c'est un mot qui revient beaucoup dans les réactions au sein du parti socialiste comme pour le président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle, Mathieu Klein :

Les socialistes qui estiment que le bilan du chef de l'Etat est positif :

Pas d'autres choix selon la Droite

A droite, on estime que François Hollande ne pouvait pas faire autrement que renoncer, au vu de son impopularité, et attaque Manuel Valls, en visite à Nancy ce vendredi.

Le FN renvoie Sarkozy et Hollande dos à dos

De son côté, Florian Philippot, opposant FN à la région Grand Est met en parallèle ce renoncement et la défaite de Nicolas Sarkozy lors de la primaire de droite :

Partager sur :