Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Rentrée des socialistes : "on n'est pas Macron-compatibles" estime le député girondin Alain David

vendredi 25 août 2017 à 16:00 Par Mélanie Juvé, France Bleu Gironde

Les cadres du Parti socialiste se réunissent ce week-end pour un séminaire de rentrée à Paris. Ils doivent notamment évoquer l'avenir du parti. Le seul député girondin socialiste Alain David s'y rend. Pour lui, impossible d'envisager un rapprochement avec les macronistes.

Le député girondin Alain David veut mettre la "barre à gauche" au sein du parti.
Le député girondin Alain David veut mettre la "barre à gauche" au sein du parti. © Maxppp - Maxppp

Gironde, France

Après les catastrophes électorales présidentielle et législative, les cadres du Parti socialiste se réunissent en séminaire de rentrée à la Maison de la chimie à Paris ce week-end. Le seul député socialiste girondin Alain David s'y rend. Ce séminaire à huis-clos a pour but de tracer une feuille de route statuer sur l'avenir du parti. En tout cas pour Alain David, il n'est pas dans un rapprochement avec les macronistes."On n'est pas macron-compatibles, estime Alain David. Il est impossible que le PS soit à la remorque d'un mouvement qui est devenu un véritable parti". Quand à Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du parti qui doit passer la main en septembre : "Il essaye en ce moment de rassembler, mais il ne fait pas partie à mon sens de l'avenir du parti socialiste."

"Barre à gauche ! Il nous faut une véritable politique de gauche. Revenir aux fondamentaux, c'est-à-dire un parti humaniste qui prend des mesures au bénéfice du peuple plutôt que convenir d'aménagements avec la finance" — Alain David

Alain David veut mettre sur la table plusieurs dossiers : la réforme du travail qui doit entrer en vigueur à la rentrée et son opposition au plafonnement des indemnités prud'homales pour licenciement abusif. Il veut aussi exprimer son désaccord sur la suppression de la taxe d'habitation voulue par Emmanuel Macron. Les décisions prises à l'issue de ce séminaire seront soumises au vote des militants le 28 septembre.