Politique

Reportage - Les portraits des 12 candidats mayennais aux sénatoriales

Par Fabien Burgaud, France Bleu Mayenne dimanche 17 septembre 2017 à 18:12

 Apres la bascule du Sénat à droite. Les élections de son nouveau président en octobre 2014.
Apres la bascule du Sénat à droite. Les élections de son nouveau président en octobre 2014. © Maxppp - Xavier de Torres

Douze candidats sont sur la ligne de départ pour les élections sénatoriales du dimanche 24 septembre. Deux postes sont à pourvoir : les 890 grands électeurs vont devoir trancher. En attendant, France Bleu Mayenne vous dresse toute la semaine les portraits des postulants.

Ils sont douze pour deux places. Dernière élection de cette année 2017 avec les sénatoriales. En Mayenne, le sénateur-maire de Laval François Zocchetto (UDI) a choisi sa ville et laisse un siège vacant. Tandis qu'Elisabeth Doineau (UDI) se représente après trois ans au Sénat. Pour qui voteront les 890 grands électeurs dimanche prochain ? Mystère.

Michel Angot, 71 ans, maire de Mayenne depuis 2008 et président de Mayenne communauté. Investi par En Marche. Sa suppléante est Christine Dubois, maire de Louvigné.

"Je suis en forme !" rassure Michel Angot

Jean-Marc Allain, 62 ans, maire de Gorron depuis 1995. Sans étiquette, "entre En Marche et l'UDI". Sa suppléante est Laurence Bouchet-Coquemont, conseillère municipale à Alexain.

"Mon modèle c'est Raymond Barre", confie Jean-Marc Allain

Monique Bourgoin, 59 ans, collaboratrice au Sénat des années 1990 à 2017. Sans étiquette, centriste. Son suppléant est Raymond Mauny, le référent "En Marche" pendant la présidentielle en Mayenne.

"Je connais très bien les rouages du Sénat" assure Monique Bourgoin

Jean-Michel Cadenas, 64 ans, secrétaire départemental du Front National 53. Sa suppléante est Paulette Salmon, surveillante de nuit.

"Les élus ont perdu la notion de service public" affirme Jean-Michel Cadenas

Guillaume Chevrollier, 42 ans, ancien député LR. Sa suppléante est Magali d'Argentré, adjointe au maire d'Aron.

"On a besoin d'une forme de gaullisme aujourd'hui", raconte Guillaume Chevrollier

Elisabeth Doineau, 56 ans, sénatrice UDI sortante. Son suppléant est Gilles Ligot, maire de Vautorte.

"Trois ans ? C'est trop court", sourit Elisabeth Doineau

Claude Gourvil, 58 ans, représentant d'Europe-Ecologie les Verts. Sa suppléante est Sophie Leterrier, éducatrice spécialisée à Andouillé.

"Passer les 10%, ce sera difficile" anticipe Claude Gourvil

Aurélien Guillot, 34 ans, ancien secrétaire départemental du Parti Communiste français en Mayenne. Sa suppléante est Tiphaine Leroi-Charron, professeure d'histoire-géo à Port-Brillet.

"Il faut un renouvellement social dans les assemblées" affirme Aurélien Guillot

Valérie Hayer, 31 ans, conseillère municipale à Saint-Denis-d'Anjou et investie par En Marche. Son suppléant est Patrick Soutif, 57 ans, élu au Horps.

"Être En Marche peut être un atout ou une contrainte", prévient Valérie Hayer

Philippe Henry, 46 ans, maire de Château-Gontier depuis 2001. Investi par l'UDI. Sa suppléante est Adelaïde Dejardin, maire de St-Christophe-du-Luat.

"Ce sera moins politique que les législatives" espère Philippe Henry

Moïse Lesage, 72 ans. novice en politique. Sans étiquette "divers droite". Sa suppléante est Laurence Nickler, employée de commerce.

"J'ai des propositions chocs" assure Moïse Lesage

Benoît Quintard, 40 ans, maire de Deux-Evailles depuis 2014. Soutenu par le Parti Socialiste. Sa suppléante est Valérie Deneux, 43 ans, adjointe au maire d'Entrammes

"Il faut être aux côtés des élus des petites communes" assure Benoît Quintard

Les portraits sont à retrouver toute cette semaine dans les journaux de France Bleu Mayenne (6h, 7h, 8h et 12h)