Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Restaurants ouverts le midi aux salariés du BTP dans le Loiret : le gouvernement maintiendra les aides

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

Après le coup de gueule de la Chambre de commerce et d'industrie du Loiret contre Bercy, le gouvernement assure ce mardi que les restaurateurs qui ouvrent leurs établissements sur dérogation le midi aux salariés du BTP ne se feront pas supprimer les aides versées dans le cadre de la crise sanitaire

Cuisine d'un restaurant
Cuisine d'un restaurant © Radio France - Thibault Vincent

La levée de boucliers générale aura donc eu son effet : après la grosse colère des fédérations professionnelles du bâtiment et de la restauration, et des chambres consulaires, le gouvernement fait savoir que les restaurateurs qui ouvrent, sur dérogation, pour accueillir des salariés du bâtiment (sur présentation de leurs cartes professionnelles) continueront à toucher les mêmes aides que ceux qui sont actuellement fermés, dans le cadre de l'épidémie de Covid-19.

Richard Ramos, député Modem du Loiret
Richard Ramos, député Modem du Loiret © Radio France - Anne Oger

C'est Richard Ramos, député du Loiret (Modem), qui a posé la question ce mardi à l'Assemblée nationale, après avoir rencontré en début de semaine le président de la chambre de commerce et d'industrie du Loiret Alain Jumeau, très remonté contre une directive de Bercy. 

La Direction générale aux entreprises avait en effet indiqué par écrit que les établissements ouverts le midi ne pourraient plus toucher d'aides. Or, ces établissements (une quinzaine dans le Loiret depuis le 13 janvier) ouvrent, dans le cadre d'une convention écrite passée avec les entreprises du BTP, dans des conditions sanitaires très strictes, uniquement le midi et seulement pour des salariés présentant leurs cartes professionnelles, dans le cadre d'une activité réduite et limitée donc.

Que le politique prenne la main sur l'administratif !"

"C'est l'équivalent d'un restaurant d'entreprise", résume Richard Ramos, qui demandait au gouvernement de ne pas toucher à cette initiative venue du terrain et des professionnels : "que le politique prenne la main sur l'administratif", a-t-il demandé dans l'hémicycle, en référence à la toute-puissance de Bercy, siège du ministère de l'économie et des finances.

Finalement, dans sa réponse à l'Assemblée nationale, la ministre Agnès Pannier-Runacher, ce mardi, donne satisfaction aux restaurateurs et aux entreprises du bâtiment concernés : "ces établissements ouverts bénéficieront des mêmes aides que les restaurants toujours fermés, à savoir la prise en charge de l'activité partielle à 100%, les exonérations de charges sociales et l'accès au fonds de solidarité".

Après les salariés du bâtiment, ceux des entreprises du paysage vont être concernés

Dans un communiqué publié mardi soir, la Chambre de commerce et d'industrie du Loiret confirme avoir reçu cette même réponse de la part du cabinet du ministre de l'Economie Bruno Le Maire. Et la CCI indique que les salariés des entreprises du paysage vont désormais être concernés par cette possibilité de déjeuner au chaud et au sec dans les restaurants volontaires (qui auront signé une convention pour cela).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess