Politique

Résultat du 1er tour des municipales à Nancy : Laurent Hénart devance Mathieu Klein

Par Blandine Costentin, France Bleu Sud Lorraine dimanche 23 mars 2014 à 22:52

Hénart + Klein 1er tour
Hénart + Klein 1er tour © Maxppp (collage par Pixlr)

Donné vainqueur par deux sondages, la tête de liste socialiste Mathieu Klein arrive deuxième au premier tour ce dimanche, avec 34,8% des voix, contre 40,8% à Laurent Hénart, tête de liste UDI, et dauphin désigné d’André Rossinot.

Les résultats du premier tour à Nancy représentent une certaine surprise, au regard des sondages qui donnaient la victoire au socialiste . Mais c’est bien Laurent Hénart, tête de liste UDI-UMP-MoDem et adjoint dans la municipalité sortante d’André Rossinot, qui arrive en tête de ce premier tour avec 40,8% des voix contre 34,8% à la tête de liste de l'union de la gauche.

A la permanence de campagne de Laurent Hénart, ce n’est pas l’euphorie ce dimanche soir, les supporters sont même surpris des résultats, après les sondages qui mettaient Mathieu Klein en tête. Des sondages qui avaient mobilisé les troupes. Et les militants parlent beaucoup du second tour.

Laurent Hénart : "on défendra Nancy contre l'Etat"

Pour ce second tour, le candidat Laurent Hénart veut mettre en avant "un projet qui répond aux préoccupations du quotidien des Nancéens, la priorité à l’emploi, aux jeunes, à la sécurité" . "On a une liste avec des personnalités qui n’ont jamais fait de politique ", souligne l’adjoint sortant de Nancy, "la majorité de mes co-listiers n’ont pas de carte d’un parti (…) On défendra Nancy contre l’Etat, s’il prend de mauvaises décision s", y compris aussi contre le département et la région.

Mathieu Klein : "les électeurs de gauche ont eu envie d’envoyer un message au président de la République"

Dans le QG de Mathieu Klein , c’est la soupe à la grimace. Pour le candidat socialiste, il faut "rester mobilisés à 100%. Les Nancéens attendent un nouveau projet, nous leur donnons rendez-vous dimanche prochain, c’est là que se jouera l’élection (...) ".

A-t-il payé l’impopularité du gouvernement et de François Hollande ? "Les électeurs de gauche ont eu envie d’envoyer un message au président de la République ", reconnaît Mathieu Klein, "je serai un maire exigeant, quelle que soit la couleur de mon interlocuteur, pour défendre les intérêts des Nancéens (…) ils ont bien rendez-vous avec une élection municipale ".

Trois listes ont passé les 5% des suffrages et peuvent fusionner avec une liste qualifiée pour le second tour : celle du FN Pierre Ducarne, celle de Frank-Olivier Potier et celle de Bora Yilmaz du Front de gauche. Il y aura sans doute des tractations dans les heures à venir...