Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

"Rétablissons l'ISF", les députés de la gauche se mobilisent dans le Puy-de-Dôme

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Les parlementaires PS ont lancé un "référendum d'initiative partagée" pour rétablir l'impôt sur la fortune. Dans le Puy-de-Dôme, le sénateur Jacques Bernard Magner et les députés André Chassaigne et Christine Pirès-Beaune soutiennent cette initiative.

Les députés André Chassaigne, Christine Pirès-Beaune et le sénateur Jacques Bernard Magner
Les députés André Chassaigne, Christine Pirès-Beaune et le sénateur Jacques Bernard Magner © Radio France - Lauriane Havard

Clermont-Ferrand, France

Si on parle beaucoup, en ce moment, du RIC, le référendum d'initiative citoyenne, réclamé par les gilets jaunes, les députés socialistes se mobilisent pour un RIP, "un référendum d'initiative partagée"

Les parlementaires du PS, soutenus par les communistes et la France Insoumise, ont lancé une plateforme en ligne  baptisée "Rétablissons l'ISF". Dans le Puy-de-Dôme, les députés André Chassaigne (PC) et Christine Pirès-Beaune (PS), et le sénateur Jacques Bernard Magner (PS) encouragent ce référendum. 

Première étape : 185 parlementaires signataires 

Pour lancer ce référendum d'initiative partagée, en faveur du rétablissement de l'ISF, il faut d'abord réunir 185 signatures de parlementaires. _"On en est à 159, il nous en manque 26, c'est pas beaucoup!"_lance, optimiste, la députée Christine Pirès Beaune. Les trois parlementaires puydômois comptent maintenant sur les autres élus pour finaliser cette première étape.

Il faut qu'ils arrêtent d'être les intestins silencieux de la bouche élyséenne! Qu'ils assument leurs propres paroles et qu'ils portent les revendications populaires! - André Chassaigne

Le député communiste André Chassaigne ne mâche pas ses mots et en appelle désormais à la "responsabilité des élus". Les citoyens peuvent aussi se mobiliser pour encourager leurs députés et sénateurs. 

Un appel aux citoyens

Tout un chacun peut se rendre en un clic sur la plateforme en ligne "Rétablissions l'ISF" et interpeller son/sa député(e). "On connait le contexte social, le rétablissement de l'ISF fait parti notamment des revendications des gilets jaunes, alors _tout le monde peut encourager son ou sa parlementaire à signer pour le référendum_" explique Christine Pirès-Beaune. La députée socialiste de la deuxième circonscription du Puy-de-Dôme qui tient à préciser que ce référendum n'est pas de "l'opportunisme politique". "Fin 2017, le groupe socialiste réclamait déjà le rétablissement de l'ISF, pour une justice fiscale" précise la parlementaire. 

Si ils réussissent à collecter ces 185 signatures, il reste néanmoins trois grosses étapes pour lancer ce référendum sur le retour de l'ISF. La première, un passage devant le Conseil constitutionnel. La seconde, réunir 4,7 millions de signatures de citoyens, soit 10% du corps électoral. Enfin, un passage cette fois devant le Parlement. La tâche est lourde, mais "on y croit" s'exclame la députée Christine Pirès-Beaune!