Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Reconfinement : les réactions politiques en Normandie

Le reconfinement annoncé ce mercredi soir par Emmanuel Macron divise les élus normands."Pas d'autre solution" face au coronavirus juge la députée Agir du Havre Agnès Firmin-Le Bodo. "Les élus ont été méprisés" estime en revanche le maire LR d'Evreux Guy Lefrand.

Le discours d'Emmanuel Macron était diffusé sur un écran géant
Le discours d'Emmanuel Macron était diffusé sur un écran géant © Radio France - Léo Limon

Pour faire face au coronavirus Emmanuel Macron a annoncé le retour du confinement à partir de ce jeudi soir minuit. Il sera plus souple qu'au printemps. Les salariés pourront continuer d'aller travailler avec une incitation au télétravail quand c'est possible. Les commerces non essentiels ainsi que les bars et restaurants refermeront eux leurs rideaux.  Les crèches, écoles, collèges et lycées resteront ouverts. Mais pas les universités. Il faudra une attestation pour sortir de chez soi prendre l'air durant une heure, faire ses courses ou conduire ses enfants à l'école. Le confinement va durer au moins jusqu'au 1er décembre. Pour les commerces la situation sera réévaluée dans 15 jours.

La députée Agir du Havre Agnès Firmin - Le Bodo estime sur France Bleu Normandie "qu'il n'y avait pas d'autre solution. Les chiffres des dernières semaines sont catastrophiques. Il faut tout de suite casser cette courbe. Dans ces moments il faut être unis, les critiques faciles et stériles n'ont pas lieu d'être. La flambée a surpris tout le monde même les spécialistes".

Réécoutez l'interview d'Agnès Firmin-Le Bodo

Le député communiste du Havre Jean-Paul Lecoq juge lui que le gouvernement a manqué d'anticipation sur les moyens dans les hôpitaux.  "Il ne faut pas des années pour rappeler des jeunes retraités en médecine et former des secouristes". Et sur la méthode juge le député "le Président de la République consulte mais n'écoute pas ce qu'on dit."

Réécoutez la réaction de Jean-Paul Lecoq

Le maire LR d'Evreux Guy Lefrand. "Je comprends ce durcissement en tant que médecin  urgentiste mais en tant que maire je ne sais pas comment mettre en oeuvre les mesures. Une fois de plus les élus ont été méprisés. Je ne comprends pas pourquoi le commerce de centre-ville doit fermer mais le rayon hi-fi de Carrefour va continuer à fonctionner".

Réécoutez la réaction de Guy Lefrand

Choix de la station

À venir dansDanssecondess