Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Retraites : au moins 12 000 personnes manifestent à Saint-Etienne, forte mobilisation en Haute-Loire

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Au moins 12 000 personnes se sont rassemblées à Saint-Etienne pour dire non à la réforme des retraites ce jeudi. 3000 à Roanne et 4000 au Puy-en-Velay selon la police.

Les manifestants ont tous crié leur colère contre la réforme des retraites.
Les manifestants ont tous crié leur colère contre la réforme des retraites. © Radio France - Elie Abergel

Saint-Étienne, France

La manifestation contre la réforme des retraites fait carton plein à Saint-Etienne. Au moins 12 000 personnes ont défilé, (10 000 selon la police, le double selon la CGT). 

A Saint-Etienne, le défilé a rassemblé la plupart des syndicats, ainsi que de très nombreuses professions :  des enseignants des cheminots des pompiers du personnel de la santé, des salariés du privé. Des étudiants se sont joints nombreux au cortège pour dénoncer la précarité des plus jeunes. 

La retraite à points est au centre des critiques des manifestants.  - Radio France
La retraite à points est au centre des critiques des manifestants. © Radio France - Elie Abergel

Contre la retraite à points 

Des gilets jaunes se sont également joints au cortège. Les manifestants d'horizons divers ont tous défilé contre la réforme des retraites. "Une réforme injuste, qui va me faire perdre 600 euros de retraite", commence Patricia, prof d'EPS depuis plus de 30 ans. 

"Quand j'ai commencé à travailler, la retraite c'était 60 ans, puis c'est passé à 62 ans, et maintenant je dois travailler jusqu'à 67 ans pour avoir le taux plein", lâche la manifestante, très en colère. 

Contestation plus forte qu'en 1995 ? 

Chez les fonctionnaire, le nouveau mode de calcul de la retraite proposé par la réforme, qui ne prend plus en compte les six derniers mois aura forcément comme conséquence une baisse des pensions.

Dans le cortège, le parallèle avec la grande grève de 1995 est dans toutes les têtes. "La situation est encore plus tendue aujourd'hui", analyse Bernard, aujourd'hui retraité et gréviste en 1995 déjà. "Les syndicats encadrent moins le mouvement qu'à l'époque", théorise l'ancien directeur d'école. 

Cette année a en effet vu l'émergence des gilets jaunes, qui se sont mobilisés une année complète sans le soutien de centrale syndicale. Nathalie, 58 ans, gilet jaune de la première heure a également connu 1995. "C'est différent aujourd'hui, Macron est beaucoup plus méprisant avec nous", fulmine la manifestante. 

A Saint-Etienne deux manifestants ont été interpellés pour outrage. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu