Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Retraites : la candidate aux municipales Nadia Pellefigue s'inquiète de l'impact pour le commerce à Toulouse

-
Par , France Bleu Occitanie

En marge de la présentation de ses idées en matière d'économie pour Toulouse, la candidate au Capitole, Nadia Pellefigue a critiqué le calendrier du gouvernement sur la réforme des retraites. Un gouvernement "hors sol" dit-elle alors que les commerçants ont subi la crise des Gilets jaunes en 2018.

Nadia Pellefigue, la candidate UNE-PS-PRG-PC aux municipales à Toulouse
Nadia Pellefigue, la candidate UNE-PS-PRG-PC aux municipales à Toulouse © Radio France - Stéphanie Mora

Toulouse, France

Nadia Pellefigue avait réuni quelques entrepreneurs et la presse ce mercredi matin pour parler de ses projets en matière d'économie pour la ville de Toulouse. L'occasion pour la candidate UNE PS PRG PC qui est aussi vice-présidente à la région en charge de l'industrie de tacler le gouvernement. 

"Je regrette vraiment ce calendrier, chacun sait que le mois de décembre est un mois de forte activité commerciale et pour la deuxième année, cette activité est impactée" Nadia Pellefigue

Un gouvernement "hors sol"

Pour la candidate socialiste faire aboutir la négociation sur les retraites en plein mois de décembre est une faute. Un an après la crise des Gilets jaunes, Nadia Pellefigue s'inquiète des grèves et des manifestations qui vident les commerces. 

"Il y a eu 18 mois de travaux [sur cette réforme] sans associer les acteurs sociaux , choisir cette date c'était évidemment prendre le risque de tensions! Je regrette ce choix catastrophique de calendrier comme je regrette les orientations sur ce dossier qui ne sont pas à la hauteur des attentes des Français. C'est encore une fois la manifestation que nous sommes loin du monde réel. Le monde réel, ce sont des Français qui s'inquiètent de ne pas avoir les moyens de faire des cadeaux, des commerçants qui s'inquiètent de subir une perte d'activité, des forces de l'ordre qui souffrent. Après 18 mois de travaux, c'est être hors sol!"  

Selon l'Alliance du commerce, les boutiques, hôtels et restaurants des centre ville des grandes agglomérations, dont Toulouse, ont connu une baisse d'activité jeudi et vendredi dernier au démarrage de la grève. La fédération évoquait une baisse allant jusqu'à 30%. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu