Politique

RETRO 2015 - L'Alsace intègre la grande région Est

Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass vendredi 1 janvier 2016 à 5:00

Philippe Richert (LR) sera élu président de cette nouvelle grande région
Philippe Richert (LR) sera élu président de cette nouvelle grande région © Maxppp

Le conseil régional d'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine se réunira pour la première fois lundi 4 janvier à Strasbourg. Il rassemblera les 169 conseillers élus début décembre. C'est la droite qui y est largement majoritaire.

Les 6 et 13 décembre dernier, les électeurs d'Alsace, de Lorraine et de Champagne-Ardenne ont voté pour élire leurs nouveaux conseillers généraux. Un hémicycle inédit, issu du regroupement de trois régions. Il sera composé de 104 représentants de la droite et du centre, 46 conseillers Front national et 19 élus de gauche.

Pour en arriver là, il aura fallu une triangulaire, et un psychodrame. A l'issue du premier tour, le FN dépasse les 36% des suffrages, loin devant l'union LR-UDI-Modem (25,83%) et le PS (16,11%).

Le psychodrame socialiste

La tête de liste socialiste, Jean-Pierre Masseret refuse de se retirer pour faire barrage à l’extrême-droite, malgré les injonctions de son parti. Une bonne partie de ses colistiers le lâche, comme Pernelle Richardot, tête de liste PS dans le Bas-Rhin. Il n'en a cure.

Mais au second tout les électeurs choisiront eux-mêmes de faire barrage au FN. Avec le report de nombreuses voix de gauche, le président de la région Alsace, Philippe Richert (LR-UDI-Modem) l'emporte haut la main avec 48,40% des voix, devant le FN de Florian Philippot (36,08%) et la liste divers gauche de Jean-Pierre Masseret (15,51%).

Première réunion le 4 janvier

Dans l'élan de la victoire, Philippe Richert promet de se souvenir du soutien des électeurs de gauche.

Le nouveau conseil régional Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine se réunira pour la première fois le lundi 4 janvier à Strasbourg. Les 169 élus devront élire leur président, sans aucun doute Philippe Richert. Ils devront ensuite choisir dans quel lieu ils siègeront.

Voir aussi : RETRO 2015 - Une année d'actualité en Alsace

Partager sur :