Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

RÉTRO 2017 - Le Nord-Pas-de-Calais élit cinq députés Front National

-
Par , France Bleu Nord
Lille, France

2017, année électorale qui a vu la France élire son plus jeune Président de la République et le Nord-Pas-de-Calais envoyer 5 députés à l'Assemblée Nationale. Retour sur cette année très politique avec Sébastien Chenu, élu Front National dans la circonscription de Denain.

Marine Le Pen et Sébastien Chenu, sur les bancs de l'Assemblée Nationale
Marine Le Pen et Sébastien Chenu, sur les bancs de l'Assemblée Nationale © Maxppp - a

C'était un jour de victoire le 18 juin 2017 pour Sébastien Chenu. Le conseiller régional FN devenait député de cette circonscription très populaire tenue par la maire PS de la principale ville du territoire, Denain.  6 mois plus tard, l'élu revient sans émotion apparente sur ses premiers pas de député au Palais Bourbon : "je connaissais déjà bien la maison. Je n'ai pas eu d'émotion particulière, ce serait mentir que de le dire". Il faut dire que Sébastien Chenu avait été 15 ans auparavant l'attaché parlementaire du député UMP du Val d'Oise Axel Poniatowski. 

Heurté par les pratiques des députés LaRem

En bon connaisseur de l'Assemblée, Sébastien Chenu porte donc un regard très critique sur les députés de la majorité Macron : 

Je suis particulièrement étonné, heurté de voir comment ils se sont transformés en machines à voter, les oreilles fermées, la bouche fermée

Sébastien Chenu est "ébahi par le bricolage législatif" des députés macronistes

Avant les Législatives, il y a eu la Présidentielle, douloureuse pour le FN avec seulement 34% des voix au second tour pour Marine Le Pen face à Emmanuel Macron. Sébastien Chenu, fidèle à sa conception d'apporter "du positif dans la vie politique", préfère voir le verre d'eau à moitié plein :  "cela a été plutôt un succès en terme de voix : 35% (sic) au plan national, 45% dans le Nord-Pas-de-Calais. Ce résultat est incroyable. On est déçu de ne pas gagner mais nous sommes toujours ceux qui incarnons la première force d'opposition dans le pays."

Il défend jusqu'au bout sa championne

Sébastien Chenu concède quand même un revers : le débat raté de l'entre deux tours. Mais il refuse de faire endosser cet échec uniquement à Marine Le Pen, il joue même les paratonnerres : "c'était la dernière étape et elle n'a pas fonctionné. Moi, j'en prends ma part. Une élection réussie, c'est un travail collectif, quand elle est manquée, c'est un échec collectif"

Sébastien Chenu, 44 ans, le Picard parachuté en terre nordiste, l'ancien militant UMP  passé au FN, confesse une grande proximité avec Marine Le Pen : "nous avons une relation teintée de confiance et d'affection", différente de "la relation de travail" que l'héritière Le Pen aurait eu avec Florian Philippot, ex-vice-président du FN qui a démissionné en septembre pour fonder son propre parti politique, les Patriotes, sur fond de désaccord idéologique sur la ligne du parti.

S. Chenu évoque sa relation avec Marine Le Pen

Défenseur des absentéismes de Marine Le Pen

Sébastien Chenu côtoie Marine Le Pen dans les instances dirigeantes du FN, mais aussi sur les bancs du Conseil Régional des Hauts-de-France et de l'Assemblée Nationale. Pour être plus juste, peut-être faudrait-il dire qu'il ne la côtoie pas aussi souvent que cela vu les nombreuses absences de la député du Pas-de-Calais et conseillère régionale dans ces différentes instances ces derniers mois. Un absentéisme totalement justifié pour Sébastien Chenu qui rappelle, qu'en leur temps, François Hollande et Nicolas Sarkozy ne brillait pas par leur présence au Palais Bourbon

Marine Le Pen ne sera jamais un député ou un conseiller régional comme un autre ! On attend d'elle autre chose que de faire de la bataille d'amendements. Elle n'est pas comparable aux "lambdas" que nous sommes

Sébastien Chenu justifie la discrétion parlementaire de Marine Le Pen

Pour le député FN de Denain, 2018 sera l'année de la remise en route du Front National avec, il le souhaite, un changement de nom. Tout sera décidé lors du congrès du parti, à Lille, début février. Quant à 2022, une seule candidate possible pour la Présidentielle, selon lui : Marine Le Pen.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess