Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : RÉTRO 2019 - Ce qui vous a marqué, dans l'Yonne

RÉTRO 2019 - L’affaire du voile : le coup médiatique de Julien Odoul

-
Par , France Bleu Auxerre
Bourgogne, France

L’affaire de l’accompagnatrice voilée du Conseil régional Bourgogne-Franche-Comté a alimenté le débat et les médias pendant une bonne semaine. Retour sur ce coup médiatique de Julien Odoul, le numéro un du Rassemblement national (RN) dans l'Yonne.

Julien Odoul, président de groupe du Rassemblement National lors d'une session du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comte
Julien Odoul, président de groupe du Rassemblement National lors d'une session du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comte - Maxppp

Le 11 octobre, une femme voilée, l'accompagnatrice d'une classe s'installe dans l'hémicycle du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté à Dijon pour suivre la séance avec des écoliers. 

Julien Odoul, élu de l’Yonne du Rassemblement national, prend la parole et interpelle Marie-Guite Duffet, la présidente socialiste de la région. Il lui demande au nom de la laïcité d’exiger que l’accompagnatrice enlève "son voile islamique" ou qu’elle quitte l’hémicycle. La présidente refuse. Après un brouhaha de quelques minutes, ce sont les élus du RN qui quittent l’assemblée.

La  vidéo de l’incident, tournée par l’un des collaborateurs de Julien Odoul, est diffusée sur Twitter. Elle est vue plus d'un million et demi de fois en un peu plus de 24 heures. 

"Ne stigmatisons pas nos concitoyens" - Emmanuel Macron

Les politiques réagissent. La secrétaire d'état à la lutte contre les discriminations, Marlène Schiappa, condamne l'humiliation de cette mère devant son fils. Le président de la république lui-même se sent obligé d'intervenir sur le thème de la laïcité : "œuvrons pour que la république soit partout et pour être intraitable avec le communautarisme, mais ne stigmatisons pas nos concitoyens", déclare Emmanuel Macron, le 16 octobre lors d’une conférence de presse à l’issue d’un sommet franco-allemand à Toulouse.

Emmanuel Macron le 16 octobre 2019 à Toulouse intervient sur la laïcité - Radio France
Emmanuel Macron le 16 octobre 2019 à Toulouse intervient sur la laïcité © Radio France - GUILLAUME HORCAJUELO

Des citoyens aussi se rassemblent à Dijon, Besançon ou Sens dans la semaine qui suit pour condamner ce qu'ils estiment être une agression islamophobe.

Je ne regrette rien de mes propos - (Julien Odoul)

Malgré le tollé médiatique et les commentaires parfois très critiques jusque dans son propre camp, Julien Odoul, persiste et signe : "le combat que nous avons à mener contre l'islamisme contre le communautarisme est fondamental aujourd'hui. Pour preuve il y a un débat national qui s'est ouvert dans notre pays. Je ne regrette rien de mes propos", déclare t-il à France Bleu Auxerre une semaine après son intervention choc au conseil régional.

Julien Odoul à son tour pris à partie

Effet collatéral de cette affaire, Julien Odoul et une de ses amies sont pris à partie, insultés et menacés, le 5 décembre dernier, par un individu dans un bar de Sens, dans l'Yonne. L’élu du rassemblement national a porté plainte.

L'auteur présumé des insultes et des menaces à l'égard de Julien Odoul, sera jugé le 16 janvier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu