Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Rive-de-Gier : à quoi joue Jean-Claude Charvin ?

vendredi 22 septembre 2017 à 19:12 Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire

Le maire de Rive-de-Gier aurait encore changé d’avis. Après avoir annoncé qu’il quitterait ses fonctions lors d’une réunion d’adjoints il y a quinze jours, Jean-Claude Charvin annonce maintenant qu'il garde son poste. Il s'expliquera sur France Bleu lundi matin.

Jean-Claude Charvin, maire de Rive-de-Gier.
Jean-Claude Charvin, maire de Rive-de-Gier. © Radio France - Émeline Rochedy

Rive-de-Gier, France

Depuis le 11 septembre Jean-Claude Charvin joue à cache-cache. Un temps, il semblait aussi avoir perdu son téléphone portable. A la mairie de Rive-de-Gier tout le monde est très embêté depuis qu’il a annoncé en réunion d’adjoints qu’il quitterait ses fonctions, y compris son poste de conseiller départemental. La phrase qui revient en boucle c’est: "une démission de Monsieur Charvin n’est pas à l’ordre du jour". Et alors que le maire avait prévu une conférence de presse jeudi 28 septembre, il brise le silence six jours avant. Il indique à nos confrères de la Tribune- Le Progrès : "Je suis maire et je le reste". En parodiant Claude Barzotti, Jean-Claude Charvin veut la jouer légère alors que la situation est on ne peut plus tendue à Rive-de-Gier.

Incontrôlable ?

Le mot qui revient le plus lorsque l'on évoque la vraie fausse démission c’est : "incontrôlable". Incontrôlable sans doute parce que Jean-Claude Charvin aura désormais un mal fou à contrôler son équipe. Comment diriger des adjoints alors que plusieurs ont pris acte de sa démission et que certains même se sont positionnés pour le remplacer. Autre point de tension : depuis le 11 septembre, tout le monde veut savoir qui a révélé ce qui s'est passé lors de la fameuse réunion.

Plus seul que jamais ?

Incontrôlable : c'est aussi le mot qu'on accole au maire lui-même. Depuis quinze jours, les langues se délient à Rive-de-Gier sur les ennuis de santé supposés de l'élu, sur sa situation familiale et financière aussi. Certains lâchent même que s'il ne démissionne pas, c'est d'abord parce qu'il a besoin de son indemnité de maire pour vivre. En tout cas depuis les législatives Jean Claude Charvin s'était isolé en étant quasiment le seul de son conseil municipal à ne pas soutenir le député sortant François Rochebloine. Depuis deux semaines, il est même plus seul que jamais. Et il lui reste théoriquement trois ans de mandat à tenir à Rive-De-Gier. Dans son entourage proche, on explique que Jean-Claude Charvin a beaucoup discuté ces derniers jours avec Bernard Bonne, le président sortant du Conseil Départemental (ndlr : candidat aux élections sénatoriales de dimanche)

Jean-Claude Charvin sera l'invité de France Bleu Saint-Étienne Loire ce lundi à 7h50.