Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Elections 2017, mode d'emploi

Robert Ménard salue le ralliement de Nicolas Dupont-Aignant à Marine Le Pen

-
Par , France Bleu Hérault
Béziers, France

Robert Ménard salue "un tournant". Pour le maire de Béziers, le ralliement de Nicolas Dupont-Aignant, souverainiste, à Marine Le Pen en vue du second tour de la présidentielle, est le signe que le FN ne fait plus peur.

Le ralliement du souverainiste à la candidate du Front National: "un tournant" pour Robert Ménard, le maire de Béziers.
Le ralliement du souverainiste à la candidate du Front National: "un tournant" pour Robert Ménard, le maire de Béziers. © Maxppp -

L'alliance est officiellement scellée. Nicolas Dupont-Aignan rejoint la candidate du Front National en vue du second tour de la présidentielle. Le leader de Debout la France, qui a remporté un peu moins de 5% dimanche dernier, annonçait vendredi soir avoir conclu un accord de gouvernement avec Marine Le Pen.

"La peur de s'associer à Marine Le Pen est en train de disparaître". Robert Ménard, maire de Béziers

Un accord dénoncé par la droite classique: Alain Juppé ou Jean-François Copé chez Les Républicains dénoncent une "trahison". Mais plus à droite, on applaudit. Pour le maire de Béziers Robert Ménard, proche du FN, ce n'est au contraire qu'un début. "Un tournant": "ça veut dire que cette espèce de peur d'un certain nombres d'élus de droite de s'associer à Marine Le Pen est en train de disparaître".

"Je ne désespère pas que dans les jours qui viennent un certain nombre de petits partis nous rallient", ajoute l'élu, citant notamment Philippe de Villiers. "'C'est pour la droite, quelqu'un qui incarne ce pays et une sensiblité. J'espère qu'il va prendre ses responsabilités et appeler à voter Marine Le Pen".

Robert Ménard attend d'autres ralliements.

  • Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess