Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Romans-sur-Isère : la gauche radicale retire sa candidature aux municipales

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Dans un communiqué publié ce vendredi la liste "Collectif pour Romans " soutenue entre autre par EELV et la France Insoumise annonce son retrait avant le second tour des élections municipales. Principale raison invoquée : faire battre la maire sortante.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Florence Gotschaux

La décision a été difficile à prendre. Il faut dire que la liste "Collectif pour Romans" menée par Julie Maurel avait obtenu un score honorable de 17% au premier tour. Ils étaient arrivé en troisième position derrière la maire sortante, Marie-Hélène Thoraval, (droite) 46% et la liste de Thomas Huriez, patron de l'entreprise 1083 qui a obtenu 26% des suffrages.  

Battre la maire sortante

Ce retrait est principalement motivée par la volonté de faire battre la maire sortante, Marie-Hélène Thoraval qui a ravi la mairie de Romans à la gauche en 2014.  La liste l'écrit noir sur blanc dans son communiqué : "Lutter contre la maire-candidate à sa succession et contre ses idées, clairement sur la voie de la radicalisation à la droite extrême est et reste un de nos objectifs prioritaires. "  

La tentation d'une alliance

Tous les scénarios ont été étudiés par la liste y compris la possibilité d'une fusion avec la liste de Thomas Huriez qui se veut un rassemblement transpartisan. Mais il y avait trop de différences sur le fond pour ce type d'alliance. On peut d'ailleurs douter que les électeurs aient suivi. L'alliance plus naturelle avec la liste de gauche d'Isabelle Pagani n'a pas été possible. Le désaccord portait sur la désignation des co listiers. Une désignation soumise à l'ensemble du collectif pour la liste de Julie Maurel, désignation plus classique pour la liste d'Isabelle Pagani.      

Pas de consigne de vote

Le collectif pour Romans ne donne pas de consigne de vote. Il n'est d'ailleurs pas sûr que son retrait nuise à la candidature de Marie-Hélène Thoraval, la maire sortante. Les voix du collectif devraient naturellement se tourner vers la liste de gauche d'Isabelle Pagani. Ce sera plus compliqué en cas de fusion entre Isabelle Pagani et Thomas Huriez. Les discussions entre les deux listes se poursuivent.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu