Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Saint-Avertin : la députée UDI Sophie Auconie ne sera pas candidate à la mairie

mercredi 24 octobre 2018 à 18:58 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

La député Sophie Auconie ne sera pas candidate aux élections municipales anticipées à Saint-Avertin en décembre prochain.

La députée UDI Sophie Auconie
La députée UDI Sophie Auconie © Maxppp - Aurélien Moissard/IP3/Maxppp

Saint-Avertin, France

Sophie Auconie, qui avait fait part de son intérêt pour se présenter à l'élection municipale de Saint Avertin, ne sera finalement pas candidate en décembre prochain.

La députée UDI, qui se dit libre et hors-système, avait annoncé mi-septembre réfléchir à une candidature à la mairie de Saint-Avertin pour les élections de 2020. Une annonce qui avait précipité la démission en bloc du conseil municipal de Saint-Avertin le 26 septembre dernier, provoquant l'organisation d'élections anticipées au mois de décembre 2018. Un épisode violent pour le maire Alain Guillemin, estime Sophie Auconie. La parlementaire explique ne pas vouloir rajouter de la division dans son  propre camp. Ce n'était pas une décision individuelle, mais collective, explique-t-elle. Elle dit aussi ne pas regretter ses propos sur l'intérêt qu'elle portait à la mairie de Saint-Avertin, même si l'UDI a perdu une ville de 15.000 habitants. 

Je n'ai pas d'ambition personnelle - Sophie Auconie

Dans son propre camp à l'UDI, Sophie Auconie (présidente du mouvement) explique qu'il n'y a pas eu de turbulences, et que la réunion du conseil départemental du parti a permis à chacun de s'expliquer sereinement. Pourtant certains estiment qu'elle aurait brûlé les étapes et effrayé la droite, notamment l'ancien maire Jean-Gérard Paumier, toujours conseiller municipal et président du Conseil Départemental d'Indre-et-Loire. Une analyse explicitée dans la Nouvelle République et qui visiblement a déplu au président national Jean-Christophe Lagarde, qui a réagit dans un tweet.

Il n'y aura pas de liste UDI à Saint-Avertin

En attendant, Sophie Auconie rappelle qu'il n'y aura pas de liste UDI aux élections municipales à Saint-Avertin, et qu'elle soutiendra au moment venu la liste qui correspond le plus à ses aspirations.