Politique

Saint-Cyprien organise un référendum sur la fusion des régions

Par Charlotte Coutard et Mathieu Ferri, France Bleu Roussillon jeudi 3 juillet 2014 à 17:18

Le référendum organisé à Saint-Cyprien
Le référendum organisé à Saint-Cyprien © Charlotte Coutard / Radio France

"Etes-vous favorable au rattachement de la région Languedoc-Roussillon à la région Midi-Pyrénées ?" C'est la question posée lors de ce référendum local jusqu'à vendredi soir. Même s'il n'a pas de valeur juridique, les habitants ont l'occasion de s'exprimer.

Les 9.000 électeurs de Saint-Cyprien peuvent donner leur avis sur le rapprochement de Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. Comme il l'avait annoncé sur France Bleu Roussillon, le maire UMP Thierry Del Poso organise ces jeudi et vendredi un référendum local sur la fusion des deux régions. En milieu d'après-midi, "812 votants" avaient répondu "oui" ou "non" à la question "Etes-vous favorable au rattachement de la région Languedoc-Roussillon à la région Midi-Pyrénées ? ", a indiqué le maire.

La consultation se prolongera jusqu'à vendredi soir, pour tenter d'attirer les 9.000 Cyprianais inscrits sur les listes électorales. "Je me doute que ce n'est pas l'avis de la population de Saint-Cyprien qui va faire pencher la balance. Mais on est dans le symbole. C'est une petite sonnette d'alarme ", ajoute Thierry Del Poso, en espérant que ce "micro-sondage " montre qu'on "ne peut pas passer outre l'avis de la population ". Le maire n'est "pas contre une évolution des frontières des régions " mais exprime sa "vive inquiétude " de voir sa ville, appartenant actuellement au Languedoc-Roussillon, se perdre dans une super-région qui inclurait également les Midi-Pyrénées voisines. Toulouse aurait ainsi toutes les chances de devenir la capitale, au détriment de Montpellier.

Le référendum organisé à Saint-Cyprien - Radio France
Le référendum organisé à Saint-Cyprien © Radio France

C'est avant tout la méthodologie que le maire critique: "le gouvernement veut absolument aller vite sans prendre le temps de consulter les premiers intéressés ", dit le maire, suggérant aux départements de faire fi de Paris et d'organiser leur propre référendum. Selon un sondage LH2 réalisé en juin auprès de 420 personnes dans les deux régions, les habitants du Languedoc-Roussillon ne sont que 41% à être favorables à la fusion, contre 55% en Midi-Pyrénées. Le projet de réforme territoriale doit ramener de 22 à 14 le nombre de régions métropolitaines.