Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Saint-Denis : Laurent Nunez sur le parvis des vendeurs à la sauvette

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur, Laurent Nunez, s'est rendu ce vendredi à Saint-Denis, sur le parvis de la gare, régulièrement occupé par des vendeurs à la sauvette. Il promet vingt effectifs supplémentaires pour la police de la ville de Seine-Saint-Denis.

Laurent Nunez (à droite) avec le député (PCF) Stéphane Peu (à gauche)
Laurent Nunez (à droite) avec le député (PCF) Stéphane Peu (à gauche) © Radio France - Rémi Brancato

Saint-Denis, France

Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur était ce vendredi en Seine-Saint-Denis. Laurent Nunez promet vingt effectifs supplémentaires de police en décembre à Saint-Denis dont il a visité le parvis de la gare, régulièrement occupé par des vendeurs à la sauvette de cigarettes ou de brochettes grillées. Une visite pour vanter les mérites de la police de sécurité du quotidien dans une ville qui ne compte aucun quartier de reconquête républicaine, dispositif présenté par l'ancien ministre de l'Intérieur Gérard Collomb en septembre. Le maire de Saint-Denis, Laurent Russier, s'était ému de ne pas en faire partie

Un parvis envahi de vendeurs à la sauvette

Pour bien montrer que la ville n'est pas oubliée, le secrétaire d'État a choisi ce lieu symbolique qu'est le parvis de la gare, dégagé pour l'occasion. "Quand il n'y a pas la police, c'est une horreur : ils vendent tous leurs cigarettes et puis la viande qu'ils font cuire, quand on rentre chez nous, on est obligés de prendre une douche" témoigne Jeanne-Marie, une habitante habituée des lieux.

ECOUTER - Le secrétaire d'Etat a visité un parvis habituellement envahi par les vendeurs à la sauvette

Pour que le secrétaire d'État visualise, le maire lui a remis un album photo des lieux, tels qu'ils sont habituellement. Même si les polices nationale et municipale interviennent "quatre à cinq fois par semaine", lors d'opérations conjointes, les vendeurs à la sauvette sont toujours aussi nombreux, estime le maire. Alors Laurent Russier égrène les mesures prises pour lutter contre le phénomène : des caméras de vidéosurveillance, le recrutement prochains de dix "gardiens de l'espace public" et un appel d'offre pour installer des commerces sur le parvis.

Pour lui c'est "un bon signe que le secrétaire d'État vienne ici sur notre territoire et se rende compte de la réalité et entende le fait qu'on est tous prêt en terme de coproduction de sécurité à faire des efforts supplémentaires". Mais Laurent Russier, "continue à faire cette demande" d’intégrer Saint-Denis aux quartiers de reconquête républicaine.

Vingt policiers supplémentaires pour Saint-Denis 

"La PSQ c'est partout et tout le temps" lui répond Laurent Nunez. "Ce n'est pas parce que qu'on est pas ici sur ce parvis dans un quartier de reconquête républicaine, nous sommes quand même sur une zone de sécurité prioritaire donc c'est bien un quartier prioritaire et il y a bien des renforts qui sont prévus" ajoute le secrétaire d'État. Vingt effectifs supplémentaires doivent être affectés à Saint-Denis en décembre.

Choix de la station

France Bleu