Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

À Saint-Didier-en-Velay, on va voter quatre fois en six semaines

dimanche 26 mars 2017 à 5:10 Par Angy Louatah, France Bleu Saint-Étienne Loire

Une élection municipale est prévue les 2 et 9 avril prochain. Environ un tiers du conseil municipal a démissionné après des polémiques autour de la revente d'une chapelle et de la rénovation d'une halle. La municipale ne semble pas être éclipsée par la présidentielle.

Saint-Didier en Velay aura un nouveau maire en avril et un nouveau président en mai.
Saint-Didier en Velay aura un nouveau maire en avril et un nouveau président en mai. © Radio France - Angy Louatah

Saint-Didier-en-Velay, France

Aujourd'hui, environ un tiers des sièges sont vacants au conseil municipal de Saint-didier en Velay. Les démissions, dans la majorité comme dans l'opposition, se sont succedées depuis juin dernier et des polémiques entourant la vente éventuelle d'une chapelle notamment. Alors, il y aura des élections anticipées les 2 et 9 avril prochain, premier tour dimanche 2 avril. Le maire a décidé de ne pas se représenter. Il y a donc trois listes concurrentes.

"Je voterai plus pour les municipales que pour la présidentielle, parce qu'ils sont tous pourris."

Les municipales, puis la présidentielle qui suivront, cela fait donc quatre scrutins, en six semaines pour les habitants. Parmi les deux, celle qui emballe le plus Robert, c'est la première : "Je voterai plus pour les municipales que pour la présidentielle, parce qu'ils sont tous pourris." L'une des candidates, Madeleine Chabanolle, vérifie que la présidentielle est loin d’éclipser les municipales." Les gens en ont un peu marre de la présidentielle avec tout ce qu'il se passe" explique-t-elle.

Sauf que des choses, il s'en passe aussi à Saint-Didier en Velay. Entre les démissions en masse au conseil municipal et les polémiques liées à la vente d'une chapelle et à la rénovation de la halle en pierre du marché, les points de discorde de manquent pas. Cette habitante de la commune a son avis : "Je pense qu'il y a certains élus qui voulaient être maire... Il y a conflit partout, aux municipales ou à la présidentielle. L'affaire Fillon nous a beaucoup heurté. Je pense que quand on veut être maire ou même président, il ne faut chercher ni les honneurs, ni l'argent." Pour autant elle ne perd pas foie en la démocratie et ne ratera aucun des quatre scrutins qui se présentent à elle.