Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Étienne accorde une aide de 50 000 euros à l'Écopôle du Forez

Saint-Étienne, France

La mairie de Saint-Étienne vole au secours de l'Écopôle du Forez. Alors que sa subvention régionale a baissé de 127 000 euros, c'est la Ville de Saint-Étienne qui lui accorde une aide exceptionnelle de 50 000 euros afin de l'aider à rester ouvert au grand public.

Des canards dans le Forez (image d'illustration)
Des canards dans le Forez (image d'illustration) © Radio France - Yves Renaud

L'Écopôle du Forez, à Chambéon au nord de Saint-Étienne, va pouvoir terminer son année normalement. L'espace naturel et ornithologique de la Loire, créé en 1993, risquait de devoir fermer le week-end à cause d'une suppression de subvention de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Une subvention de 127 000 euros que Laurent Wauquiez n'avait pas souhaité reconduire. C'est donc Gaël Perdriau qui vient à la rescousse de l'Écopôle en octroyant  une subvention de 50 000 euros. Les week-end, et donc une grosse partie de l'activité du parc, sont ainsi sauvés, au moins jusqu'à la fin de l'année 2016.

Après l'affaire de subvention de l'école du design et de la Comédie, cette annonce, c'est une réponse claire de Gaël Perdriau à Laurent Wauquiez. Bien sûr, l'Écopôle, historiquement, a été financé par la municipalité stéphanoise (décision de Michel Thiollière à sa création au début des années 1990). Mais depuis, la collectivité s'est retirée, "surtout entre 2008 et 2014" précise Gaël Perdriau. Coup double donc pour l'élu Les Républicains qui règle ses comptes avec son prédécesseur socialiste Maurice Vincent et avec Laurent Wauquiez avec qui le climat semble se détériorer de plus en plus.

Raymond Faure, le président de la FRAPNA, qui gère l'Écopôle, est en tout cas ravi. Et il fait clairement la distinction entre deux types de jeunes élus : Gaël Perdriau qui, dit-il, "a tout compris à l'écologie" et Laurent Wauquiez qui  "devrait prendre des cours d'écologie certifiée".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess