Politique

À Saint-Étienne, un conseil municipal accroché

Par Julien Corbière, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 29 novembre 2016 à 7:00

Le maire Gaël Perdriau entouré des élus de la majorité au conseil municipal de Saint-Etienne du 28 novembre.
Le maire Gaël Perdriau entouré des élus de la majorité au conseil municipal de Saint-Etienne du 28 novembre. - Caroline Félix

Les conseillers municipaux auront réglé les 116 questions à l'ordre du jour en presque cinq heures. Le conseil municipal a donné lieu à d'âpres discussions autour du travail le dimanche, des conseils de quartiers et des démissions au sein de l'équipe municipale.

Les conseils de quartiers

C'était l'un des point les plus attendus par la majorité comme par l'opposition : la question des conseils de quartiers. Comme l'a expliqué Paul Corrieras, adjoint en charge de la démocratie participative, les collèges de quartiers ne seront plus publics. Y participeront seulement 15 personnes : des élus et des acteurs économiques, ainsi que des habitants. Ceux-ci seront désignés par la majorité et par l'opposition. Ces 15 personnes se réuniront trois fois par an et par quartier.

Une nouvelle formule plus restreinte qui est un gage d'efficacité pour la majorité, mais qui attire les foudres de l'opposition.

"De la démocratie participative, mais pas trop. Vous maintenez des conseils de quartier car c'est une obligation légale" (Nadia Semache, conseillère d'opposition).

Le remodelage des conseils de quartiers a été voté, malgré le votre "contre" de tous les députés de l'opposition et de l'abstention des deux élus "Bleu Marine".

Le travail dominical

Autre décision votée sans les voix de l'opposition (à l'exception de celle d'André Friedenberg, radical de gauche) : l'ouverture des commerces le dimanche, à raison de douze dimanches par an.

C'est une décision contre-productive, l'argent qui est dépensé le dimanche ne le sera pas le mardi" (Pierrick Courbon, conseiller d'opposition).

Le maire a souligné que cette ouverture le dimanche avait été demandée par de nombreux commerçants du centre-ville de Saint-Étienne.

La démission de Michel Béal

C'est l'adjointe aux relations avec la justice, Marie-Christine Buffard qui reprend le portefeuille des ressources humaines. Le conseil municipal a entériné cette décision après la démission au mois d'octobre de Michel Béal de son poste d'adjoint. En conférence de presse, Maurice Vincent dénonce un "turn-over permanent qui vient du fait qu'aucune décision ne peut se faire sans M. Perdriau ni son directeur de cabinet." Trois membres du cabinet de Gaël Perdriau à la Métropole devraient également démissionner. Interrogé sur la question, le maire de Saint-Étienne assure qu'il n'y a aucune "tension" au sein de ses équipes.

Partager sur :