Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Saint-Galmier : la route de la discorde

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Depuis plus de vingt ans, la RD12 qui traverse Saint-Galmier, dans la Loire, voit passer des milliers d'automobilistes et des centaines poids-lourds par jour. Le maire réclame une solution.

La mairie de Saint-Galmier dans la Loire
La mairie de Saint-Galmier dans la Loire © Radio France - MC

Saint-Galmier, France

La D12 est une route dangereuse selon les habitants de Saint-Galmier, dans la Loire, et leur maire Jean-Yves Charbonnier qui réclame une solution depuis des années. Des travaux de sécurisation devraient commencer dès l'année prochaine selon le Département. Mais pour Jean-Yves Charbonnier, le compte n'y est pas.

Répartition du budget

Le budget de ces travaux, plus d'un million d'euros pour installer de la signalisation et des ralentisseurs, n'est pas équitablement réparti selon le maire. Le financement décidé en 2016 devait être partagé à parts égales par la ville et le département. Sauf qu'entre temps, Saint-Galmier a rejoint Saint-Étienne Métropole, qui prend aussi une part de la charge financière.

Jean-Yves Charbonnier estime aujourd'hui que le Département n'assume plus qu'un tiers du budget des travaux.

Le retour du contournement de Saint-Galmier ?

Par ailleurs, il souhaite depuis le début une autre solution : la construction d'un contournement pour que le flux de véhicules ne traverse plus sa ville. Un projet abandonné car jugé trop cher.

Mais le contournement n'est peut-être pas totalement enterré. L'année prochaine, la métropole récupère la compétence "voirie" du département. Et en fonction de la nouvelle majorité élue en 2020, il se pourrait que le projet refasse surface.

De son côté, le département affirme que la sécurisation va bel et bien se faire. Les travaux vont être réalisés en trois étapes de 2020 à 2022. La première phase est votée lundi par la collectivité pour un budget de 112.000 euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu