Politique

Saint-Jean-d'Angély : une manifestation tout sauf innocente à deux jours du deuxième tour des municipales

Par Stéfane Pocher, France Bleu La Rochelle vendredi 28 mars 2014 à 6:30

Des menaces pèseraient sur l'hôpital. A l'appel de la CGT, le personnel a manifesté hier après-midi devant l'établissement, rejoint par une quarantaine de personnes, des usagers, des politiques venus en soutien.

Le centre hospitalier souffre d'un déficit de 2 millions d'euros. La direction prévoit un plan de retour à l'équilibre qui menace une dizaine d'emplois. La CGT demande l'annulation de ce plan.

L'offre de santé de proximité est précieuse pour la population. Les 53 000 habitants du territoire angérien s'inquiètent du manque de moyens de l'hôpital. De la possible fermeture de services, du départ de médecins.

Les actes de soins sont en augmentation cette année mais les moyens ne suivent pas

Une minute de silence  a été observée au son des cloches comme si l’établissement hospitalier de la ville vivait ses dernières heures .

 

"Depuis quatre ans et la mise en place de la direction commune avec l'hôpital de Saintes, rien ne va plus".  Seule une vision comptable l'emporte selon le syndicat  et la précarité s'est développée.

Une manifestation entre les  deux tours des municipales, ce n'est pas un hasard. Tous les candidats au second tour à St jean étaient là, sauf le maire sortant Paul-Henry Denieuil, également président du Conseil de surveillance de l'hôpital. 

Une nouvelle manifestation est prévue jeudi prochain, le 3 avril, jour du comité technique d'établissement avant une rencontre avec la direction.