Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Saint-Just-d'Ardèche : plus d'argent pour payer la surveillance de la plage

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les finances de la commune de Saint-Just-d'Ardèche sont dans le rouge. La nouvelle maire accuse l'ancienne équipe.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Lagain Aurelie

La plage du pont cassé à Saint-Just-d'Ardèche ne sera pas surveillée cet été, elle ne sera pas non plus aménagée avec des toilettes comme tous les étés. En cause, les finances de la commune. La nouvelle maire Brigitte Pujuguet-Guigue doit faire des économies drastiques pour faire à la situation financière de la commune. Et la plage, c'est 10.000 euros par été. Beaucoup trop cette année. 

Plus de réserve financière et baisse des recettes

La maire accuse l'ancienne équipe qui l'avait battue en 2014 d'avoir assécher les caisses de la commune en construisant une maison des associations "disproportionnée". Un nouveau bâtiment accueille une maison des associations, une agence postale et une bibliothèque dans cette commune de 1700 habitants située à l'extrême sud de l'Ardèche dans la vallée du Rhône.    

Cet investissement intervient alors que la dotation de l'Etat est en forte baisse. Le tout fait que les investissements ne sont plus possibles dans cette commune en tout cas pour les deux à trois années qui viennent. 

L'ancien maire se défend

L'ancien maire Pierre-Louis Rivier se dit très surpris que la maire découvre la situation. "Dans cette nouvelle équipe, plusieurs d'entre eux faisait partie du conseil municipal, il savait parfaitement quelle était la situation financière de la commune. De toute façon, il aurait été impossible de réaliser toutes les promesses de l'actuelle maire". Pierre-Louis Rivier reconnaît les difficultés financières : "Nous avions été mis en garde par les finances publiques qu'il serait difficile d'investir dans les deux à trois années qui viennent."  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess