Politique

Saint-Médard-en-Jalles : tensions sur la campagne municipale

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde vendredi 14 mars 2014 à 18:59

Jacques Mangon le candidat de la droite à la tribune
Jacques Mangon le candidat de la droite à la tribune © Maxppp

Dans cette commune de l'agglomération bordelaise, le maire PS sortant, Serge Lamaison, a saisi la CNIL (Commission nationale informatique et liberté). Il reproche à son adversaire centriste Jacques Mangon une lettre électorale envoyée aux agents municipaux.

C'est carnaval ce samedi à Saint-Médard-en-Jalles. Un rendez-vous qui rassemble des milliers de personnes pour l'un des plus importants défilés festifs de l'agglomération bordelaise. Un terrain de jeu idéal pour les candidats aux élections municipales de la semaine prochaine. Mais, dans cette ville de 28.000 habitants importante pour les équilibres politiques à la Communauté urbaine de Bordeaux, l'ambiance de la campagne n'est pas au diapason du calendrier. Pas vraiment festive donc.

Dernier épisode en date ce vendredi, le maire sortant Serge Lamaison, en poste depuis 1983, a décidé de saisir la CNIL (Commission nationale informatique et liberté). Il dénonce une lettre de propagande envoyée par son adversaire Jacques Mangon aux agents municipaux . Selon lui, le centriste soutenu par l'UMP aurait utilisé une liste de diffusion de la mairie pour influencer les salariés de la ville.

"Lettre aux agents municipaux" de Jacques Mangon, candidat à la maire de Saint-Médard-en-Jalles - Aucun(e)
"Lettre aux agents municipaux" de Jacques Mangon, candidat à la maire de Saint-Médard-en-Jalles

Dans ce mail, Jacques Mangon précise ses intentions vis à vis des salariés de la mairie de Saint-Médard-en-Jalles. "Non, nous n'organiserons pas de chasse aux sorcières, non nous n'avons aucun projet de suppression de service, oui nous procèderons probablement à un audit externe pour nous assurer que chaque service est organisé au mieux de ses missions et dans le meilleur climat ." 

Ce mail aurait, selon l'équipe de Serge Lamaison, été diffusé par le biais d'une liste fournie à Jacques Mangon en sa qualité d'élu municipal. 

"Il a utilisé le droit d'accès et de communication par la messagerie interne en le détournant de son objet. Il a adressé aux agents de la commune un message de propagande électorale en sa faveur." Extrait du courrier adressé à la CNIL par Serge Laimaison

Serge Lamaison envisage même d'aller plus loin et il menace de saisir la justice dans cette affaire.

"Une histoire de corne-cul"

L'affaire, pour le moment, ne semble pas vraiment émouvoir Jacques Mangon. Le candidat centriste explique qu'il n'est pas un spécialiste d'internet et confirme qu'il a bien envoyé à certains agents de la commune qu'il connait un mail pour préciser ses intentions en cas d'élection.

"C'est une histoire de corne-cul. Il n'y a pas de fichier. J'ai adressé ce mail à des personnels que nous connaissons. Et il est heureux après dix ans passés au conseil municipal que nous en connaissions."

Sur le fond, Jacques Mangon explique qu'il a été contraint de rétablir les faits car, selon lui, Serge Lamaison fait circuler le bruit que des employés de la mairie seront licenciés en cas d'alternance politique. Jacques Mangon affirme également que Serge Lamaison ne se prive pas de faire campagne depuis des mois en utilisant sa casquette de maire. Et il veut tirer de cette affaire un enseignement politique : "Serge Lamaison sent le vent de la défaite et s'agite dans tous les sens ". Il reste en tous les cas une semaine de campagne pour les deux candidats. Une semaine qui s'annonce agitée.

Les candidats aux municipales à Saint-Médard-en-Jalles :

Serge Lamaison (PS-EELV)Jacques Mangon (Centre-UMP)Robert Quaranta (PCF)Jean-Louis Pulon (FN)