Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Saint-Pierre-des-Corps : La communiste Marie-France Beaufils passera la main en 2020, après 37 ans à la tête de sa ville

lundi 15 avril 2019 à 17:24 Par Annabelle Wanecque, France Bleu Touraine

Une page va bientôt se tourner à Saint-Pierre-des-Corps. La maire communiste de la troisième ville du département a confirmé ce lundi qu'elle ne serait pas candidate à sa réélection lors des municipales de l'an prochain.

Marie-France Beaufils ne rempilera pas pour un 7ème mandat à la tête de Saint-Pierre-des-Corps
Marie-France Beaufils ne rempilera pas pour un 7ème mandat à la tête de Saint-Pierre-des-Corps © Radio France - Annabelle Wanecque

Saint-Pierre-des-Corps, France

En mars 2020, Marie-France Beaufils mettra fin à 37 années passées à la tête de sa ville Saint-Pierre-des-Corps. Conseillère municipale en 1971, elle a été élue maire dès 1983, mais aussi conseillère départementale (elle l'aura été pendant 19 ans), et enfin sénatrice jusqu'en 2017 (elle le sera restée 16 ans). A 72 ans, elle dit aujourd'hui vouloir passer la main pour consacrer plus de temps à sa famille. Et aussi permettre à une nouvelle équipe, et donc à une nouvelle façon de faire de la politique, d'émerger.  

"L'équipe qui va se construire va donner une autre dynamique" - Marie-France Beaufils, la maire communiste de Saint-Pierre-des-Corps

"Quand on a été aussi longtemps dans un poste, on prend des habitudes, on a des façons de travailler qui nous sont personnelles. Je crois que c'est bien d'avoir des gens qui viennent prendre la relève, même s'ils ont des choix et des options qui rejoignent complètement les miennes" assure Marie-France Beaufils. _"Il faut aussi réfléchir à créer les conditions de faire plus participer la population_. On sent qu'il faut qu'on trouve des solutions différentes pour que les gens soient plus nombreux à prendre leur place dans ces constructions de moments communs". 

Un risque de perdre ce bastion communiste

Cette incertitude, elle se ressent. Notamment dans l'hommage rendu par Gilles Moindrot, le co-secrétaire de la section communiste de Saint-Pierre-des-Corps. "Tout le monde l'appelle Marie-France. Elle est connue pour son attachement, sa combativité, sa proximité, sa capacité d'écoute". Alors qui pour lui succéder ? Plus de 100 adhérents ont tranché le week-end dernier. Ils ont très largement choisi Michel Soulas, conseiller municipal, mais aussi proviseur du lycée professionnel Martin Nadaud. Michel Soulas, qui mesure l'ampleur de la tache. "Je serai un fieffé menteur si je vous dis que je prends ça sereinement, je mesure tout le poids qui repose sur mes épaules mais je me dis que je ne serai pas tout seul dans cette aventure là". Lui compte en effet s'appuyer sur une nouvelle équipe municipale, élargie, renouvelée, mais qui va oeuvrer dans la continuité. C'est ce qui peut faire gagner, d'après Marie France Beaufils. "De toute façon, quelle que soit la personne qui se présentera, elle sera moins connue que moi ! Mais à partir du moment où les gens ressentent qu'il y a des orientations qui vont être dans la même lignée, comme l'accompagnement des plus démunis et des plus fragiles, je pense qu'ils seront attentifs à cet aspect particulier des choses". 

En tout cas, elle assure n'avoir ni nostalgie ni pincement au coeur. C'est une décision qu'elle dit mûrir depuis 5 ans, qu'elle avait d'ailleurs annoncé à ses camarades communistes en toute discrétion dès juillet dernier. 

"Le tram n'est pas un échec pour moi !" - Marie-France Beaufils, la maire communiste de Saint-Pierre-des-Corps

Et avant de laisser la main dans un an, Marie-France Beaufils a déjà fait un premier bilan de ses six mandats. Parmi ses motifs de satisfaction, la transformation du centre ville avec l'installation de deux équipements culturels (bibliothèque et salle des fêtes), l'arrivée du TGV ou encore l'installation d'un centre de santé avec la création d'un poste de médecin municipal il y a un an. En revanche, elle ne vit pas la deuxième ligne du tram comme un échec. Une ligne qui ne passera pas par Saint-Pierre. Marie-France Beaufils se félicite qu'une étude pour une éventuelle troisième ligne qui passerait par sa commune soit lancée dès cette année.