Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Sanctionné par le maire de Perpignan, Olivier Amiel se dit "choqué"

-
Par , France Bleu Roussillon

Trois semaines après avoir annoncé sa candidature pour les municipales 2020, l'adjoint au maire de Perpignan Olivier Amiel vient de se voir retirer ses délégations. Une décision qu'il dit "ne pas comprendre". Il assure pourtant qu'il ne démissionnera pas.

Olivier Amiel dans son cabinet d'avocat à Perpignan
Olivier Amiel dans son cabinet d'avocat à Perpignan © Maxppp - Nicolas Parent

Perpignan, France

Olivier Amiel n'est officiellement plus en charge de la politique de la ville, du logement et du renouvellement urbain à la mairie de Perpignan. Le maire Jean-Marc Pujol lui a officiellement retiré ses délégations via un courrier recommandé. Difficile de comprendre cette décision autrement que comme une sanction après l'annonce de la candidature d'Olivier Amiel pour les municipales de 2020.

"J'ai toujours été loyal et solidaire"

Même s'il s'attendait à cette punition, le trésorier du parti les Républicains dans les Pyrénées-Orientales dénonce sa mise à l'écart . "On connait le jeu, mais c'est quand même choquant ! C'est un maire LR qui retire des délégations à un élu et cadre local LR ! Je ne comprends pas ce qu'on peut me reprocher par rapport à ce que j'ai fait pour Perpignan en matière de politique de la ville. J'attends et je demanderai des explications lors du prochain conseil municipal le 22 mai...."

Par ailleurs, Olivier Amiel, qui ne sera bientôt plus adjoint, s'estime toujours membre de la majorité municipale. "J'ai toujours été loyal et solidaire vis-à-vis de cette équipe. Il n'y a aucune raison que je démissionne !"

Jean-Marc Pujol n'a pas donné suite à nos sollicitions.

Choix de la station

France Bleu