Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Sans surprise, Pierre Cohen, l'ancien maire de Toulouse, quitte le PS pour Génération.s

mercredi 4 avril 2018 à 13:17 Par Stéphanie Mora, France Bleu Occitanie

C'était un secret de polichinelle, c'est désormais officiel : l'ancien maire de Toulouse quitte le parti socialiste. Mais il entend rester chef de file de l'opposition au conseil municipal de Toulouse jusqu'en 2020.

Pierre Cohen tourne la page de 44 ans de militantisme au parti socialiste
Pierre Cohen tourne la page de 44 ans de militantisme au parti socialiste © Radio France - Alban Forlot

Toulouse, France

Depuis la présidentielle en 2017, Pierre Cohen, "l'aubryste", n'a cessé de se rapprocher de Benoît Hamon le candidat malheureux du Parti socialiste. 

Après 44 ans de militantisme avec le poing et la rose, l'ancien député maire de Ramonville puis de Toulouse dit ne plus se retrouver dans la stratégie politique du parti, ni dans ses orientations. Pierre Cohen attendait une vraie rupture depuis la défaite et surtout à l'occasion de l'élection du nouveau Premier secrétaire : "la loi El Komri et le bilan de François Hollande avec la déchéance de nationalité furent un déchirement". "J'attendais aussi une clarification vis à vis de Macron".  

Conséquence dans l'opposition municipale toulousaine ? 

Pierre Cohen fait désormais uniquement partie du mouvement de Benoît Hamon, Génération.s, dont il rédige les statuts au sein comité de 30 personnes. Statuts qui seront présentés le 5 mai prochain en vue de la structuration du mouvement qui se veut entre le PS et la France Insoumise. Pierre Cohen quitte le navire socialiste mais il entend rester le président du groupe d'opposition au conseil municipal de Toulouse jusqu'aux prochaines élections municipales en 2020 : 

"Il n'y a pas de raison que la structuration de Génération.s entraîne une division dans le groupe. En tout cas, ça ne change rien avec le PC et les Verts, le travail en commun continue. Maintenant la position des élus PS est à voir". Pierre Cohen

Traduisez : si le groupe PS au sein de l'opposition se scinde en deux, ce ne sera pas de son fait. Avec lui, deux autres élues du conseil quittent le PS pour Génération.s : Isabelle Hardy et Vincentella de Comarmond. 

La réponse des élus socialistes ne s'est pas faite attendre

"Unité dans le travail engagé", "rassemblement", le communiqué des cinq élus socialistes du conseil municipal diffusé ce mercredi va dans le même sens que les propos de Pierre Cohen. À une nuance près, dans la conclusion : 

"La cohérence et la clarté réclament toutefois de la part des élus socialistes d’engager le renouvellement de leur représentation institutionnelle à la présidence de leur groupe politique à la ville de Toulouse". François Briançon, Joël Carreiras, Romain Cujives, Gisèle Verniol, Cécile Ramos

Traduisez : le maintien de Pierre Cohen comme leader de l'opposition ne va de soi. Les conseillers municipaux PS souhaitent en discuter rapidement.