Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Présidentielle : #SansMoiLe7Mai, le mouvement qui veut "faire gagner l'abstention"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Emmanuel Macron et Marine Le Pen sont les candidats du second tour de l'élection présidentielle. Mais pour certains, pas question de voter pour l'un d'eux. Sur les réseaux sociaux, un mouvement intitulé "Sans moi le 7 mai" prend de l'ampleur ce lundi.

Certains électeurs rallient le mouvement #SansMoiLe7Mai, qui appelle à s'abstenir au second tour de la Présidentielle
Certains électeurs rallient le mouvement #SansMoiLe7Mai, qui appelle à s'abstenir au second tour de la Présidentielle © Maxppp -

"SansMoiLe7Mai", un mot-clé très en vogue sur les réseaux sociaux ce lundi, rassemble des citoyens qui refusent de choisir entre les qualifiés au second tour de la Présidentielle : Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Ce "hashtag" est apparu sur internet peu après 20 heures et l'annonce des résultats.

Retrouvez les résultats du premier tour près de chez vous

Des "insoumis" qui ne veulent pas du front républicain

Beaucoup d'électeurs de Jean-Luc Mélenchon, qui a annoncé qu'il ne donnerait pas de consigne de vote pour le second tour après son élimination dimanche, se retrouvent dans cet appel à l'abstention.

France Bleu Pays de Savoie a rencontré certains de ces "insoumis" (un nom dérivé du slogan de campagne "La France insoumise" de Jean-Luc Mélenchon). Des jeunes d'une vingtaine d'années. "Je n'irai pas voter au second tour", assume Floriane. "Le 7 mai, j'irai faire une pétanque", renchérit Titouan. Ces défenseurs du "ni, ni" refusent de participer à un second tour qui oppose "l'extrême-finance et l'extrême-droite", comme de nombreux internautes.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Une initiative qui ne fait pas l'unanimité

Dans ces messages, les internautes expriment davantage leur rejet d'Emmanuel Macron que celui de Marine Le Pen. Un autre hashtag, "ToutSaufMacron", accompagne d'ailleurs souvent le #SansMoiLe7Mai.

L'initiative ne fait pas en tout cas pas l'unanimité et est qualifiée d'irresponsable par certains. À l'instar des politiques qui reprochent à Jean-Luc Mélenchon de ne pas appeler à faire barrage contre le FN, ils rejettent ce mouvement #SansMoiLe7Mai, assurant qu'il fait le jeu du Front national.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Lors d'une prise de parole à où il refusait de reconnaître sa défaite, Jean-Luc Mélenchon a dénoncé dimanche soir "les médiacrates et oligarques qui jubilent" devant l'annonce d'un duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. "Rien n'est si beau pour eux qu'un deuxième tour entre deux candidats qui approuvent et veulent prolonger les institutions actuelles", a-t-il fustigé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess