Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Saturargues se retire du projet de commune nouvelle

mardi 15 mai 2018 à 6:21 Par Elena Louazon, France Bleu Hérault

Le conseil municipal de Saturargues (Hérault) a décidé il y a quelques semaines d'interrompre les négociations en vue de la création d'une commune nouvelle, fusion de quatre villages au nord du département.

Le conseil municipal a décidé à l'unanimité d'abandonner les discussions pour la création d'une commune nouvelle
Le conseil municipal a décidé à l'unanimité d'abandonner les discussions pour la création d'une commune nouvelle - Henk Monster - CC-BY-3.0

Saturargues, France

La première commune nouvelle de l'Hérault se fera sans Saturargues. Le conseil municipal du village a voté à l'unanimité la fin des discussions entamées en début d'année avec Saint-Sériès, Vérargues et Saint-Christol en vue d'une fusion.

La fusion, trop contraignante

"Ça entraîne énormément de changements. C'est contraignant pour le personnel, pour les administrés, pour tout, justifie Martine Dubayle-Calbano, la maire de Saturargues. Et une fois que c'est fait, on ne peut plus revenir en arrière donc il faut vraiment tout analyser. Je ne pense pas qu'en six mois nous ayons eu le temps de mettre à plat tout ce que ça entraîne."

La mairie, qui vient d'être rénovée, serait devenue une simple annexe, ouverte un jour par semaine. De même, les impôts locaux du village, bien inférieurs à ceux des communes voisines, auraient dû être augmentés tous les ans pour s'aligner. 

"Du jour au lendemain, devoir demander l'avis des quatre communes, ce n'est pas facile."

Etablissements scolaires, fiscalité, crèches, assainissement, les premières discussions étaient déjà avancées, mais la décision définitive devait être prise d'ici la fin de l'année afin d'être applicable pour les prochaines élections municipales en 2020. Trop rapidement, d'après l'élue : "On a jugé que nous n'avionspas assez de temps pour prendre une décision si importante, à laquelle j'aurais voulu faire participer les citoyens. Il aurait fallu qu'on commence à en discuter il y a deux ans, on aurait pu le faire tranquillement."

Les citoyens y sont opposés

A cet ensemble de facteurs, s'ajoute un problème de taille : l'attachement des citoyens à leur village. "Les administrés ne sont pas prêts. Changer complètement et ne plus avoir qu'une commune à la place de quatre, c'est difficile à admettre pour certains, explique Martine Dubayle-Calbano. Nous sommes élus par la population, nous nous devons de leur demander leur avis", poursuit la maire. 

Les discussions se poursuivent entre les communes Saint-Sériès, Vérargues et Saint-Christol. 

Depuis le 1er janvier 2018, 95 communes ont fusionné sur tout le territoire français pour former 37 communes nouvelles. En Occitanie, 119 communes ont formé 42 communes nouvelles l'an dernier.