Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

On se dirige tout droit vers une annulation du festival de l'An zéro à Gentioux-Pigerolles

-
Par , France Bleu Creuse

Les neuf bénévoles de La Bascule ont été marqués par la réunion publique de lundi soir à Faux-la-Montagne, réunion durant laquelle s'est exprimée une opposition virulente contre l'organisation de l'An zéro sur le plateau.

La réunion publique à Faux-la-Montagne
La réunion publique à Faux-la-Montagne © Radio France - Benjamin Billot

Gentioux-Pigerolles, France

La réunion de lundi les a marqué et on le serait à moins. La rencontre à Faux-la-Montagne a été brute de décoffrage, les jeunes bénévoles de la Bascule (le collectif qui organise l'An zéro) ont en quelque sorte, reçu le plateau de Millevache en pleine figure

Et ils en ont tiré très vite les conséquences puisque dès le lendemain, ce mardi, ils ont pris position pour un changement de lieu du festival. Ils avouent une méconnaissance du terrain et admettent également que certains arguments développés pendant la réunion les ont fait réfléchir et ont provoqué une remise en question. 

Des craintes entendues

Les militants du plateau présents ce soir là ont non seulement exprimé une opposition au principe même de l'An zéro mais ils ont aussi exposé leurs craintes que ce festival leur apporte des ennuis, notamment vis-à-vis des autorités. La logique étant :  si l'An zéro a lieu à Gentioux-Pigerolles, nous nous y opposerons, et si nous nous y opposons, il y aura une répression policière. 

C'est surtout ce dernier argument qui semble avoir touché les jeunes de la Bascule. Ils n'ont pas été "retournés" idéologiquement et sont toujours persuadés du bien-fondé de leur projet, mais ils n'ont pas l'intention de nuire aux militants locaux. 

"Arriver du dessus en proposant quelque chose sans se rendre compte de la réalité du territoire, c'était une connerie phénoménale" - Un des bénévoles de la Bascule

Pour Léna, du collectif la Bascule, ces échanges ont été essentiels, "il y a eu beaucoup, beaucoup de choses qui ont été dites. C'était important pour nous de les entendre et de savoir quel était le ressenti de ceux qui vivent là. Clairement ça nous a fait nous remettre en question. [...] Ça a été un moment important." 

L'annulation n'est pas encore validée car la Bascule prends ses décisions de manière collective. Mais aucun des neufs bénévoles présents ne souhaite désormais que le festival ait lieu à Gentioux. Le collectif réfléchit donc à la marche à suivre